Menu Crédit immobilier

Les 7 étapes pour bien préparer (et réussir) son achat immobilier

Acheter un bien immobilier, qu’il s’agisse d’une première acquisition, d’un bien secondaire ou d’un investissement locatif, cela ne se fait pas sans préparation. Vous allez visiter plusieurs biens, consulter vos finances, étudier les prix en vigueur sur le marché…

Mais aussi souscrire des assurances et vous engager sur le long terme. Avant de vous lancer dans les recherches, mieux vaut donc préparer votre plan d’action et vérifier que vous n’avez rien oublié. Un achat immobilier, c’est un achat capital dans une vie, souvent le plus important financièrement parlant. Voici donc les étapes à suivre pour ne pas se perdre.

Préparer son achat immobilier

Etape n°1 : définir vos besoins

Souhaitez-vous acheter dans un secteur géographique précis ? L’idée est-elle d’étoffer votre patrimoine ou d’acheter avec l’optique de revendre déjà en tête ? Comptez-vous louer ou occuper vous-même le bien ?

Répondre à toutes ces questions va vous permettre de créer un premier portrait du bien immobilier idéal et restreindre votre champ de recherche.

Ce sera particulièrement important si vous souhaitez louer et/ou revendre le bien dans quelques années.

1Réaliser un investissement locatif

Dans le premier cas, le bien doit répondre à un véritable besoin sur le marché locatif, il pourra par exemple être proche d’une université.

2 Revendre son bien dans quelques années

Dans le second, vous étudierez l’évolution des prix de l’immobilier dans le quartier ciblé. Pour un achat, ces critères sont importants, mais un bien peur être façonné et évoluer selon vos envies via des travaux. Il sera bien plus un « coup de cœur » si vous l’habitez.

Etape n°2 : faire le point avec votre banque

Avoir une idée précise de ce que vous recherchez est important mais sans capacités de financement, la maison de vos rêves restera inaccessible.

La seconde étape consiste donc à définir votre budget et votre capacité d’emprunt.

Vous devrez consulter votre banque et simuler le futur dossier de prêt. N’oubliez pas de mesurer votre capacité de remboursement dans le futur. Un emprunt immobilier se souscrit sur le long terme et votre situation financière risque d’évoluer, particulièrement si vous avez des enfants. Comme votre banquier, essayez donc d’avoir une vision proactive, et anticiper l’évolution de votre niveau de vie.

Etape n°3 : étudier les aides possibles à l’achat de votre logement

Le financement de votre futur logement peut également être facilité par les aides de l’Etat ou certains dispositifs bancaires :

  • Le prêt épargne logement peut vous aider à acheter votre résidence principale dès lors que vous détenez un compte ou plan d’épargne logement depuis quatre ans. Son taux est réglementé (actuellement de 3,20%, il passe à 2,70% pour les PEL ouverts à partir du 1er février 2016) ;

  • Le prêt à taux zéro renforcé pourra vous aider si vous êtes à la recherche de votre première acquisition ;

  • Le prêt conventionné est accordé sans conditions de ressources pour un taux d’intérêt plus bas que la moyenne. Il permet d’acheter ou de construire votre résidence principale mais vous devrez habiter le logement moins d’un an après son achat ou la fin des travaux ;

  • Le prêt d’accession sociale concerne lui aussi les primo accédants pour un taux réglementé;

  • L’aide personnalisée au logement (APL), peut enfin vous être versée si vous bénéficiez d’un prêt à taux zéro, prêt conventionné ou prêt d’accession sociale. Son montant sera fonction de votre situation familiale et de vos revenus.

Etape n°4 : estimer le coût de l’assurance de prêt

Une fois que vous avez déterminé vos financements, n’oubliez pas de calculer et souscrire l’assurance de prêt. Elle viendra s’ajouter à vos remboursements et le degré de protection qu’elle apporte ne devra pas être négligé.

Bien que les démarches puissent paraitre compliquées, ce n’est pas le cas, alors comparez ! Utilisez par exemple un intermédiaire pour trouver la meilleure assurance de prêt avec un niveau de garantie adapté, et un prix bas. Les assurances « par défaut » proposées par les banques ont la réputation d’être plus chères que les assurances proposées par des spécialistes.

Etape n°5 : préparer les visites

Pensez à souscrire à l’assurance emprunteur

Votre budget en tête, vous allez pouvoir commencer les visites. Pour cela, vous contacterez des agences et consulterez les annonces des particuliers. Même en cas de coup de cœur pour l’un ou l’autre des biens visités, n’hésitez pas à multiplier les comparaisons.

Vous obtiendrez ainsi une meilleure vue du marché local. Renseignez-vous également sur le voisinage et visitez plusieurs fois le bien à des moments différents de la semaine, voire de la journée.

Pour éviter les mauvaises surprises, vous consulterez enfin les diagnostics techniques, le plan et le montant des taxes que vous aurez à payer. Posez toutes les questions que vous souhaitez, pas de zones d’ombre.

Etape n°6 : conclure l’achat

Lorsque vous aurez choisi un bien immobilier, vous engagerez les formalités d’achat :

1 Signature d’un avant-contrat (promesse unilatérale ou compromis de vente) ;

2 Dépôt de votre demande de prêt immobilier ;

3 Signature de l’offre de prêt ;

4 Prise de contact avec le notaire ;

5 Signature du contrat de vente.

Etape n°7 : choisir une assurance habitation

Avant d’obtenir les clés et votre titre de propriété, il ne vous restera plus qu’une dernière étape : la souscription d’une assurance habitation. Prenez le temps d’étudier les garanties disponibles et les modalités d’indemnisation. L’assurance la plus chère ne vous apportera pas nécessairement la meilleure protection.

Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top