Taux prêt personnel

Taux prêt personnel : baromètre des taux de crédit personnel

Le prêt personnel est le type de crédit à la consommation le plus utilisé par les Français pour financer un projet, faire face à des dépenses imprévues ou renflouer leur trésorerie.

Pour vous aiguiller dans votre recherche du meilleur taux, vous trouverez ci-après notre baromètre des taux dédié au prêt personnel.

Pour un prêt personnel de 15 000 euros sur une durée de 12 mois

 TAEG minTAEG moyenTAEG max
Prêt personnel 1,00% 2,61% 4,34%


Crédit conso
Réponse de principe immédiate

Auto, travaux, prêt personnel... En quelques minutes, comparez les offres de crédit.

Comparez les offres de crédit, quelques minutes suffisent

Que peut financer un prêt personnel ?

Comme vous le savez certainement, le prêt personnel peut être utilisé pour divers achats et projets dont le montant n’excède pas 75 000 euros. Il prend différentes dénominations en fonction du type de projet financé :

  • Des petits travaux d’aménagement ou de rénovation dans votre habitat ;
  • L’achat d’une voiture (neuve ou d’occasion) ou d’une moto ;
  • Des loisirs (voyage) : prêt personnel loisirs ;
  • Un besoin en trésorerie (mariage, financement des études des enfants).

Quelles sont les caractéristiques du prêt personnel ?

Il est important de distinguer deux types de prêt personnel : le prêt personnel affecté et le prêt personnel non affecté.

L’avantage du prêt personnel non affecté est de ne nécessiter aucun justificatif, quel que soit le bien ou le service qu’il a servi à payer. À contrario, le prêt personnel affecté est destiné à un projet spécifique, et ne peut être utilisé pour un autre.

Avec le prêt personnel, vous dépensez la somme qui vous est octroyée à votre guise sans avoir à rendre de comptes au prêteur.

Quoi qu'il en soit, le montant d’un prêt personnel ne peut dépasser les 75 000 €, et son remboursement est généralement étalé sur 12 à 60 mois. Comme il est accordé à taux fixe et garanti durant la durée prévue au contrat, les mensualités sont constantes. Il peut être racheté plus tard par un remboursement anticipé.

Le taux d’un crédit personnel peut varier considérablement d’un organisme de prêt à un autre. Il est donc essentiel d’effectuer une comparaison minutieuse avant de vous engager.

Le contrat doit obligatoirement mentionner les informations suivantes :

  • Le Taux Annualisé Effectif Global (TAEG) qui détermine le coût du crédit ;
  • Le coût total du crédit ;
  • Le coût de l’assurance emprunteur, garantie sans laquelle aucune banque ne prendra le risque de vous financer ;
  • Les autres frais annexes appliqués par l’établissement financier en contrepartie du prêt (exemple : frais de dossier).

Que dit la loi sur le TAEG ?

Définition du TAEG

Le TAEG (Taux Annualisé Effectif Global) remplace l’ancien TEG (Taux Effectif Global). Comprenant tous les éléments constitutifs du coût total du crédit, c’est la base de comparaison et de calcul pour un prêt personnel.

Il ne peut excéder le taux d’usure légal défini par la Banque de France applicable sur les prêts à taux fixe, mais il est généralement inférieur à ceux des autres crédits à la consommation obtenus auprès d’une banque.

Depuis le 1er mai 2011, suivant la mise en application de la réforme du crédit à la consommation, un décret paru au Journal Officiel du 3 février 2011 précise diverses dispositions concernant le taux annuel effectif global (TAEG).

Obligation d’information

Le TAEG, qui est le seul taux de référence utilisable par les emprunteurs pour comparer plusieurs propositions sur le marché et déterminer le véritable coût d’un crédit, doit être clairement mentionné sur toutes les publicités, les fiches d’information et les contrats.

Mode de calcul

Le TAEG est composé de l’ensemble des frais prélevés par la banque ou l’établissement financier pour accorder le financement :

  • Le taux débiteur du prêt ou taux nominal qui détermine le montant des intérêts, proportionnels au capital souscrit ;
  • Les primes d’assurance de crédit, exigées par le prêteur pour garantir le remboursement de ses fonds en cas de défaillance de votre part (décès, invalidité ou incapacité temporaire de travail), et qui entrent dans le calcul des mensualités de remboursement ;
  • Les frais de garanties ;
  • Les frais de dossier et commissions de gestion diverses réglables au moment de la mise en place du prêt.

Faut-il choisir un délai de remboursement court ou long ?

Le délai de remboursement impacte directement le montant que vous devez verser mensuellement.

Si vous souhaitez solder votre dette le plus rapidement possible, choisissez une durée de remboursement courte. Chaque mensualité sera plus élevée, mais le taux d’intérêt est plus faible, ce qui entraîne un coût du crédit réduit.

Si votre budget mensuel ne vous permet pas de rembourser une somme importante, optez pour une période de remboursement plus longue. Le montant de vos échéances sera moins élevé, mais vous serez endetté plus longtemps et le coût total du crédit sera plus élevé, au même titre que le taux d’intérêt.

Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour au de page