Left Menu
Menu Crédit immobilier
Partager : 

SOMMAIRE

Notre analyse de l'évolution des taux immobiliers

Quelle est l’évolution des taux de crédit immobilier ?

Visualisez l’historique des taux immobilier en France sur les durées 15 ans, 20 ans ou 25 ans, classés par régions. Le graphe généré vous présente les 3 niveaux de taux fixes utilisés par le baromètre des taux de crédit immobilier présent sur Meilleurtaux.com : "Bon" (meilleur que les taux moyens constatés), "Très bon" ou "Excellent".

Pour une meilleure visualisation, vous pouvez réaliser votre simulation sur un ordinateur ou une tablette

au 31 août 2016

Une rentrée prometteuse

analyse des taux

Toujours en baisse

« Comme nous l’avions anticipé lors de notre dernière analyse, l’Eté 2016 n’aura pas été synonyme de pause pour les taux des crédits immobiliers », annonce Maël Bernier, directrice de la communication de Meilleurtaux.com. « Les taux des crédits immobiliers toutes durées confondues affichent ainsi des baisses comprises entre -0,02 % et -0,10 % selon les durées », confirme Hervé Hatt, Président de Meilleurtaux.com

Taux moyens constatés au 31 août 2016 :

1,43 % sur 15 ans (-0,02 %)
1,64 % sur 20 ans (-0,04 %)
1,90 % sur 25 ans (-0,05 %)

Source Meilleurtaux.com - Taux moyens hors assurance

Taux longue durée - National

  15 ans 20 ans 25 ans
Excellent 0,95 % 1,18 %  1,35 %
Très bon  1,18 %  1,38 %  1,74 %
Bon  1,43 % 1,64 %  1,90 %

Taux courte durée - National

  7 ans 10 ans 12 ans
Excellent  0,57 %  0,77 % 0,80 %
Très bon  0,65 % 0,90 % 1,05 %
Bon 1,05 % 1,19 %  1,31 %

Source Meilleurtaux.com - Taux moyens hors assurance

Une demande toujours très forte

Les mois d’Eté n’ont pas non plus été synonymes d’une baisse de la demande. Les candidats à l’acquisition comme à la renégociation sont restés nombreux et même très nombreux. « A titre d’information, la demande de financement immobilier pour le mois d’août 2016 a bondi de 56 % par rapport au même mois en 2015, qui était déjà un mois très fort en terme de demandes », note Maël Bernier.

Des établissements qui sont restés actifs

Concernant les établissements bancaires, si le traitement des dossiers a ralenti dans le courant du mois d’août, notamment pour les opérations de renégociation de crédits, les banques privilégiant les dossiers d’acquisition en raison des dates butoirs à respecter, nous n’avons pas constaté d’arrêt dans la production. Les banques ont en effet continué à rester agressives sur la conquête de nouveaux dossiers afin de ne pas prendre trop de retard dans leurs objectifs commerciaux qui rappelons-le aujourd’hui ne sont pas encore atteints pour 2016.

Des banques toujours agressives pour la rentrée

Dans ce contexte, les barèmes bancaires des banques devraient à nouveau marquer des diminutions dans les semaines qui viennent. « Les premiers barèmes reçus font déjà état de nouvelles baisses comprises entre -0,10 % et -0,40 % selon les profils, et fait notable, les plus fortes baisses sont consenties aux profils dits standards », remarque Maël Bernier.

Preuve que les établissements de crédit sont plus que jamais à la recherche de nouveaux clients finançables quels que soient leurs revenus
Hervé Hatt

Nos prévisions restent donc résolument optimistes car les banques disposent de deux mois pour finaliser leur production annuelle, en effet avec le délai de traitement classique, les dossiers déposés à partir de novembre entreront dans la production 2017. « Qui plus est, avec des OAT toujours bloqués sous la barre des 0,20 %, leur marge reste confortable pour accorder des taux toujours plus bas aux emprunteurs », conclut Maël Bernier.

201609 evolution OAT

Les prochaines semaines devraient voir les taux se stabiliser avant un mois de septembre qui pourrait réserver encore de belles surprises.

Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour au de page