Menu Crédit consommation

Crédit sans banque

Obtenir un crédit sans avoir à passer par les services d’une banque, c’est possible. En effet, depuis plusieurs années, les services qui proposent de court-circuiter l’intermédiation bancaire traditionnelle se multiplient.

Crédit sans banque

Voici un panorama des différentes solutions qui sont à votre disposition si vous souhaitez réaliser un projet à l’aide d’un crédit à la consommation sans passer par une banque.

Emprunter sans banque

Pour réaliser un projet, qu’il s’agisse de l’achat d’une voiture, du financement d’un voyage ou encore de travaux dans votre logement, vous avez peut-être besoin d’un crédit. En effet, si vous ne disposez pas de l’épargne nécessaire de côté, ou si vous souhaitez conserver un matelas de sécurité et financer une partie de la somme avec un crédit, emprunter et rembourser dans le temps est une excellente solution.

Solliciter les établissements financiers (banque ou organisme de crédit spécialisé) est souvent le premier réflexe pour les consommateurs. Logique, car les banques concentrent l’essentiel des crédits aujourd’hui accordés. Mais d’autres solutions alternatives voient le jour pour aider les ménages.

C’est ainsi que les prêts entre particuliers se sont multipliés, mais également que le crowdfunding permet de réaliser certains projets. En complément, il existe également le microcrédit, qui permet à des personnes exclues du système bancaire traditionnel ou par exemple fichées auprès de la Banque de France de pouvoir de nouveaux emprunter.

Emprunter sans banque devient aujourd’hui possible, tant par obligation pour les personnes qui ne peuvent plus faire appel aux banques traditionnelles, ou par choix, pour les personnes qui souhaitent faire sauter un intermédiaire.

Le crédit entre particuliers sans banque

Se prêter de l’argent directement entre particuliers, c’est possible. Ce n’est d’ailleurs pas une nouveauté. Dans la famille, ou entre amis, il est possible de se prêter de l’argent. Mais on ignore souvent qu’il existe un cadre légal !

Dons financiers pour crédit entre particuliers En effet, la loi encadre les prêts entre particuliers avec une obligation de déclaration. Lorsqu’un prêt entre deux particuliers est réalisé pour un montant supérieur à 760 €, alors il faut le déclarer à l’administration fiscale sur un formulaire qui est ajouté à la déclaration annuelle de revenus. Cumuler plusieurs prêts dont le montant total sur une année dépasse le plafond de 760 € oblige également à cette déclaration.

ImportantSi le prêt entre deux particuliers engendre le versement d’intérêts, alors le prêteur doit lui aussi remplir une déclaration et ajouter les intérêts sur sa fiche d’impôts. Sachez également que la loi oblige la reconnaissance de dette écrite pour les sommes prêtées au-delà de 1 500 €.

Depuis plusieurs années, le crédit entre particuliers qui ne se connaissent pas émerge. En effet, au-delà des sommes prêtées entre parents et enfants ou entre amis, il est possible de réaliser des prêts entre particuliers sans pour autant avoir ni lien familial ni amical.

Il existe donc des plates-formes qui gèrent les crédits entre particuliers ! Pour les prêteurs, il s’agit d’un excellent moyen de placer de l’argent et d’obtenir des intérêts, parfois plus rémunérateurs que les livrets bancaires classiques. Younited (ex Pret d'Union), fait figure de leader dans ce secteur.

Le financement participatif pour éviter les banques

Autre solution pour éviter les banques, le financement participatif. Si vous souhaitez réaliser un projet personnel qui peut intéresser d’autres personnes, alors vous pouvez solliciter de l’aide, et notamment une participation financière !

Collecte de dons financiers comme emprunt

Si à l’origine, la plupart des plates-formes de crowdfunding permettaient aux membres de proposer des projets avec une fibre sociale ou solidaire, il est aujourd’hui aisé de proposer toutes les initiatives. KissKissBankBank, Lendix, Ulule ou encore Wiseed sont des services qui permettent de collecter des fonds et de réaliser des projets ! Un projet personnel, un projet immobilier, la création d’une start-up ou encore le financement d’un voyage… tout ou presque y est permis.

ImportantMais attention aux règles de fonctionnement. Le financement participatif permet à de nombreuses personnes de participer à un projet sans l’aide de banques, mais du côté des prêteurs, il n’existe pas toujours de remboursement ou de rémunération.

De nombreux projets sont ainsi financés grâce aux dons, sans aucune contrepartie. Il est possible parfois de donner une récompense, avec un cadeau, un objet promotionnel ou encore un remerciement de manière symbolique. Lorsque le remboursement intervient dans le cadre d’un financement participatif, on parle alors de prêt ou crowdlending.

Il est même possible pour certains particuliers de réaliser un investissement en capital ou equity, c’est-à-dire de prendre des parts dans le projet ou l’entreprise financée à l’aide du crowdfunding. Pour financer un voyage sans réel lien social, vous risquez de ne pas obtenir assez de fonds…

Le microcrédit, alternative aux banques

Dernière grande famille d’outils qui permettent de réaliser un prêt personnel sans passer par une banque, la famille du microcrédit.

Le microcrédit s’adresse majoritairement aux personnes qui sont en situation financière tendue, et qui ne disposent pas de revenus suffisants pour emprunter via le système bancaire traditionnel. Ce sont les exclus du crédit, soit à cause de leur situation professionnelle (contrat précaire, chômage), soit à cause de leur manque d’épargne, voir même à cause d’un fichage bancaire.

Monnaie pour microcrédit Les sommes empruntées sont généralement faibles et adaptées à vos revenus. Elles doivent être comprises entre 300 € et 5 000 €.

Attention, le microcrédit est généralement lié à l’acquisition de biens ou de services qui permettent de faire évoluer la situation initiale de l’emprunteur. Ainsi, il est possible de recourir au microcrédit si vous êtes en difficulté financière et que vous avez besoin d’un moyen de transport pour pouvoir trouver un emploi.

De même, si vous souhaitez vous lancer et créer votre entreprise, mais qu’il vous manque une mise de départ pour débuter votre activité, vous pouvez solliciter un microcrédit. Le demandeur d'un microcrédit ne doit pas s'adresser à une banque mais à un réseau d'accompagnement social.

Il existe en France plusieurs organismes agréés qui peuvent vous aider pour obtenir un microcrédit tels que France-Microcrédit, l’Adie ou FASTT.

Avant de demander un crédit sans banque, faites l’effort d’évaluer votre prise de risque et de bien lire les conditions imposées. Bien que le financement sans le concours des banques soit de plus en plus utilisé, méfiez-vous des offres trop attractives, et prenez toujours le temps de comparer.

Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top