Menu Crédit immobilier

SCI - Pour éviter l'indivision

SOMMAIRE

La SCI, la meilleure solution pour éviter l’indivision

Lors de l’acquisition d’un logement, les époux ou concubins ont le choix entre :

  • acheter le bien en commun, autrement dit en indivision,
  • constituer une SCI, qui deviendra l’unique propriétaire du bien.

Acheter en commun peut poser des problèmes au moment de la dissolution du couple, qu’elle soit due à une séparation ou à un décès.

En effet, en cas de désaccord dans une situation de séparation, l’indivision présente un inconvénient majeur : chacune des parties unilatéralement peut demander au tribunal la mise en vente du logement.

En cas de décès, d’autres inconvénients se présentent. L’indivision peut empêcher l’un des survivants (notamment le concubin) de rester dans les lieux.

Le conseil du courtier
La constitution d’une SCI permet, en cas de rupture ou de décès, de faciliter le sort du bien. Les membres de la SCI détiennent uniquement des parts sociales qui sont plus faciles à partager qu’un logement. En outre, un seul associé ne peut pas exiger la dissolution de la SCI.
Pour un couple marié sous le régime de la communauté, la constitution d’une SCI destinée à acquérir la résidence principale n’est pas spécialement recommandée. Car, en cas de rupture, l’attribution du logement revient en général à celui des époux qui en a le plus besoin.

Crédit immobilier
Etude gratuite et sans engagement

En quelques minutes, comparez les meilleures offres de prêt, sélectionnées et adaptées selon votre profil et votre projet.

Obtenez des taux personnalisés en quelques minutes !
Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top