Menu Crédit immobilier

Quand et pourquoi renégocier son prêt immobilier ?

Tout simplement parce que le taux de votre crédit est trop élevé par rapport à ceux pratiqués à l'heure actuelle sur le marché.


Quelles années sont concernées par cette opportunité ?

  • ceux souscrits en 2008, 2009, s'ils n'ont pas déjà été renégociés en 2010 ou 2013 ;
  • ceux souscrits en 2011/2012.

Il existe quelques règles à suivre pour déterminer l'opportunité ou non de tenter cette opération :

Première règle : Avoir 1 point d'écart entre le taux de votre crédit et le taux pratiqué aujourd'hui sur la même durée.

  • Prenons un exemple, vous avez un crédit à un taux de 4 % sur 20 ans, les taux sont aujourd'hui à 3 %, vous devez donc penser à renégocier votre crédit immobilier.

A noter cependant, plus le montant du prêt est élevé et plus la durée est longue, plus vous serez concerné par cette opération. Dans le cas de prêts ayant une durée supérieure à 20 ans, sachez qu'un écart d'un demi-point peut être suffisant.

Seconde règle : Etre dans la première moitié de votre prêt ; idéalement le premier tiers.

  • Pourquoi ? Parce que dans le remboursement de votre crédit, les premières années sont celles où vous remboursez le plus d'intérêts alors qu'en fin de prêt, vous remboursez le capital.

Troisième règle : Avoir un minimum de 75 000 € de capital restant dû

  • Pourquoi ? Car le prêt restant doit être relativement important pour que l'opération présente réellement un intérêt. En effet, plus le montant du prêt à racheter est élevé, plus l'économie le sera.

Dernière règle : Ne pas envisager de revendre son bien dans les 3 années qui viennent.

  • Pourquoi ? Parce que si tel est le cas, vous n'amortirez pas les frais liés à la renégociation.

Parlons maintenant des frais liés à la renégociation. Ces frais sont souvent mis en avant notamment par votre propre banque pour vous décourager de mener votre projet jusqu'au bout.

Sachez-le, il existe deux types de frais :

  • 1) les indemnités de remboursement anticipé qui seront presque toujours dues, si vous faites racheter votre crédit par une banque concurrente. Concernant ces frais, ils sont légalement fixés et ne peuvent dépasser 6 mois d'intérêt limités à 3 % du capital restant dû au moment de la renégociation.
  • 2) Les frais de mise en place de la nouvelle garantie c'est-à-dire la caution mutuelle ou autre garantie réelle telle l'hypothèque (autour de 3000€ pour un emprunt de 250 000 €).

N'oubliez pas, passer par un courtier peut vous faire gagner beaucoup de temps et d'argent.
Pour information, l'économie moyenne se situe autour de 20 000 € et la durée écourtée de 1,5 an.

Crédit immobilier
Etude gratuite et sans engagement

En quelques minutes, comparez les meilleures offres de prêt, sélectionnées et adaptées selon votre profil et votre projet.

Obtenez des taux personnalisés en quelques minutes !
Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour au de page