Menu Rachat de Credit

Travaux d’entretien et de réparation obligatoires pour le propriétaire et le locataire

Travaux de modernisation

Bailleurs et locataires ont des obligations de travaux dans le cadre d’un bail d’habitation afin que les habitants jouissent d’un logement décent.

Les obligations du bailleur

Le décret n° 2002-120 du 30 janvier 2002 détaille les critères de « décence ». Ils concernent la superficie, mais également les installations, la salubrité afin de préserver la santé et la sécurité physique des occupants.

Au propriétaire d’assurer l’existence d’un « éclairement naturel suffisant », d’une ouverture « donnant à l’air libre » pour une bonne ventilation et un renouvellement correct de l’air ; de veiller au bon état des canalisations et des revêtements, ainsi que des menuiseries extérieures afin d’éviter toute infiltration d’eau ; de garantir l’absence de ponts thermiques et l’isolation efficace des combles et des murs, etc.

À défaut d’une mise en conformité rapide, le bailleur s’expose à divers types de sanctions : la réduction ou la suspension du versement du loyer avec ou sans consignation, le paiement d’une indemnité pour réparer le préjudice subi par le locataire, l’empêchant de jouir normalement des lieux, voire la résiliation du bail.

Les obligations du locataire

Le locataire aussi doit entretenir le logement. En cas d’apparition de moisissures dues à un manque d’entretien (chaudière jamais nettoyée, utilisation d’un poêle à pétrole), il peut être poursuivi pour négligence.

À lui aussi d’insister auprès du bailleur pour que les travaux soient effectués, car l’allocation logement risque d’être suspendue par les organismes sociaux. En l’absence d’accord amiable entre propriétaire et locataire, puis de l’intervention de la commission de conciliation, un recours en justice auprès du tribunal d’instance de la localité où est situé le logement s’impose.

Dans tous les cas, le locataire doit éviter de réaliser des travaux sans accord express du bailleur ou d’un jugement, au risque de devoir procéder à une remise en état ultérieure des changements jugés superflus ou excessifs. Il lui est également interdit de cesser de s’acquitter des loyers, cause de rupture du contrat à ses torts.

Pour financer les travaux obligatoires, vous pouvez effectuer une simulation de rachat de crédits sur Meilleurtaux. Le rachat de crédits est une opération qui vous permet de rassembler vos prêts en cours en un nouveau crédit unique d’une durée de remboursement plus longue, mais à la mensualité réduite. C’est une solution efficace pour alléger la trésorerie tout en corrigeant tous les défauts techniques.

Archives

Rachat de crédits
Rachat de crédit au meilleur taux

Regroupez tous vos crédits et diminuez vos mensualités.

Demandez gratuitement un rachat de crédits
Liens sponsorisés
publicite
publicite

La baisse du montant des mensualités suppose un allongement de la durée de remboursement et une majoration du coût total d'un ou de plusieurs crédits objets du regroupement.

Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d'un particulier, avant l'obtention d'un ou plusieurs prêts d'argent. Exemple de client : L'opération de regroupement de crédits en cours présentée ci-dessus s'effectue à l'aide d'un rachat de crédits au taux d'intérêt variable de 3,75% pendant les 12 premiers mois, puis un taux variable mensuellement indexé sur l’Euribor 1 mois + 2,95% (hors assurance, hors frais) capé +1% pendant 7 ans, révisable trimestriellement en fonction de l'Euribor 3 mois. Pour un prêt de 211 123 € sur une durée de 300 mois : vous remboursez 300 mensualités de 1 085 € (hors assurance facultative). Taux Effectif Global de 3,44% (TEG), soit un coût total du crédit de : 88 154,88 €. Le coût total du crédit et le TEG indiqués ont été calculés sur l’hypothèse d’un déblocage en une seule fois de la totalité du Crédit et de l’absence d’exercice par l’Emprunteur d’une option du crédit ou d’un remboursement par anticipation. Le TEG tient compte du montant prévisionnel des intérêts, des frais de dossier, d’une estimation des frais d’acte et des honoraires de l’intermédiaire du crédit nécessaires à l’octroi du Crédit. Il a été calculé en considération, d’une part du taux d’intérêt appliqué pour la première période indiquée et d’autre part, de celui qui serait applicable à l’issue de cette première période, pour la durée prévisionnelle restante, sur la base de l’Euribor 1 mois moyen connu à la date d’émission de l’Offre majorée de l’élément fixe. A titre d’information, l’élément variable basé sur l’Euribor 1 mois calculé à la date d’émission de l’Offre est de 0,0060%. L'emprunteur dispose d'un délai de réflexion de 14 jours pour accepter son crédit.

Opération financée par : GE Money Bank.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top