Menu Rachat de Credit

Finalisation des préparations pour la phase de test des PCB

Logo Région Ile de France

Dans le cadre de la lutte contre la pauvreté, un des points clés du programme est lancé : la mise en place d’un réseau de « Points Conseils Budget » (PCB). Leur mission : prévenir le surendettement et aider les ménages dont la situation financière se détériore. Les associations chargées de l’expérimentation du dispositif viennent d’être présélectionnées.

Les associations pilotes pour les PCB pré-sélectionnées

Présenté en mars 2015, le plan pluriannuel pour la lutte contre la pauvreté repose notamment sur l’instauration des « Points Conseil Budget ». Au cours de cette année 2016, le mécanisme va être testé dans 4 régions pilotes : Ile de France, Nord-Pas-de-Calais Picardie, Alsace-Lorraine-Champagne Ardenne et Midi-Pyrénées Languedoc Roussillon.

Le démarrage officiel de l’expérimentation est prévu pour début février, mais le processus de sélection des associations chargées de la mise en œuvre est déjà en cours. Ainsi, les trois ministères concernés par le projet (Économie, Lutte contre l’exclusion, ainsi qu’Économie sociale et solidaire) viennent de recevoir la liste des associations retenues, suite à l’appel à candidature émis en octobre 2015.

Mais afin de donner au dispositif une ouverture maximale, le Secrétariat d’État en charge des personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion n’exclut pas d’ajouter un participant.

Les PCB, un dispositif en 2 niveaux susceptible d’évoluer vers un label

Dans la pratique, deux niveaux composent le dispositif. Au niveau « PCB 1 » se trouvent les entités responsables de l’accueil et le conseil des ménages qui rencontrent de grosses difficultés financières. Il s’agit entre autres des centres communaux d’action sociale (CCAS), des associations familiales (UDAF) ou encore la Fondation Agir contre l’Exclusion (FACE).

Le niveau « PCB 1 » regroupe pour sa part les structures qui étudient les cas les plus complexes et traitent avec les créanciers. En font notamment partie la fondation Crésus ou le Crédit Municipal de Paris, qui officient également au premier niveau.

Cette année de tests aboutirait à terme à un large déploiement des PCB à travers la France. Le but ultime est de faire des PCB un véritable label doté d’une identité et d’un fonctionnement uniforme.

En attendant, afin d’alléger leur budget, les ménages surendettés peuvent recourir à une simulation rachat de crédits. Leurs dettes en cours sont remplacées par un prêt unique à la durée de remboursement allongée afin de réduire considérablement les mensualités, et le niveau d’endettement.

Archives

Rachat de crédits
Rachat de crédit au meilleur taux

Regroupez tous vos crédits et diminuez vos mensualités.

Demandez gratuitement un rachat de crédits
Liens sponsorisés
publicite
publicite

La baisse du montant des mensualités suppose un allongement de la durée de remboursement et une majoration du coût total d'un ou de plusieurs crédits objets du regroupement.

Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d'un particulier, avant l'obtention d'un ou plusieurs prêts d'argent. Exemple de client : L'opération de regroupement de crédits en cours présentée ci-dessus s'effectue à l'aide d'un rachat de crédits au taux d'intérêt variable de 3,75% pendant les 12 premiers mois, puis un taux variable mensuellement indexé sur l’Euribor 1 mois + 2,95% (hors assurance, hors frais) capé +1% pendant 7 ans, révisable trimestriellement en fonction de l'Euribor 3 mois. Pour un prêt de 211 123 € sur une durée de 300 mois : vous remboursez 300 mensualités de 1 085 € (hors assurance facultative). Taux Effectif Global de 3,44% (TEG), soit un coût total du crédit de : 88 154,88 €. Le coût total du crédit et le TEG indiqués ont été calculés sur l’hypothèse d’un déblocage en une seule fois de la totalité du Crédit et de l’absence d’exercice par l’Emprunteur d’une option du crédit ou d’un remboursement par anticipation. Le TEG tient compte du montant prévisionnel des intérêts, des frais de dossier, d’une estimation des frais d’acte et des honoraires de l’intermédiaire du crédit nécessaires à l’octroi du Crédit. Il a été calculé en considération, d’une part du taux d’intérêt appliqué pour la première période indiquée et d’autre part, de celui qui serait applicable à l’issue de cette première période, pour la durée prévisionnelle restante, sur la base de l’Euribor 1 mois moyen connu à la date d’émission de l’Offre majorée de l’élément fixe. A titre d’information, l’élément variable basé sur l’Euribor 1 mois calculé à la date d’émission de l’Offre est de 0,0060%. L'emprunteur dispose d'un délai de réflexion de 14 jours pour accepter son crédit.

Opération financée par : GE Money Bank.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top