Menu Assurance de prêt

Le top 5 des questions en assurance emprunteur

Souvent délaissée, la partie « assurantielle » d’un prêt est pourtant très importante. En effet, lorsque l’on réalise un projet d’envergure (achat immobilier, achat d’une voiture) comme un projet plus réduit, il n’y a pas que le taux du crédit qui doive cristalliser votre attention. Le coût de l’assurance de prêt est lui aussi à surveiller. D’ailleurs, faut-il s’assurer pour chaque prêt ? Pour vous aider à mieux opérer vos choix en matière d’assurance de prêt, voici nos réponses aux cinq questions les plus fréquentes que vous vous posez au sujet de l’assurance emprunteur.

Document du contrat d'assurance

1. Faut-il assurer tous ses prêts, à la fois immobilier et consommation ?

Pour un crédit à la consommation comme pour un crédit immobilier, l’assurance d’un prêt n’est pas obligatoire. En effet, aucune obligation légale ne vous contraint à signer une assurance pour venir garantir un prêt.

Toutefois, l’usage veut que cette assurance soit fortement conseillée par les organismes prêteurs. Deux grandes raisons à cela. En assurant un prêt, vous vous engagez à faire face en cas de difficulté, et vous apportez donc une garantie à l’organisme prêteur qu’il sera remboursé, même si vous n’êtes plus en mesure de le faire vous-même (l’assurance prend le relai, c’est son rôle).

C’est aussi une protection pour vous et votre propre famille. En cas de perte d’emploi, de perte d’autonomie, voire pire de décès, vous protégez votre famille contre la perte du bien financé à crédit, et vous n’obligez pas vos héritiers à régler une dette.

2. Peut-on chercher une assurance de prêt immobilier avant de s’engager ?

L’assurance est adossée à la réalisation d’un prêt. En matière d’immobilier, l’assurance sera donc liée au crédit que vous allez souscrire pour financer votre achat. Mais vous n’avez pas pour autant obligation d’attendre une offre de crédit pour démarcher une assurance.

Au contraire. Si vous avez le projet d’acheter un bien immobilier, mais que vous n’avez pas encore signé d’offre, ni validé de prêt, vous pouvez solliciter plusieurs assureurs. Pour calculer la prime d’assurance, ils se basent sur de nombreux critères qui ne sont pas liés au bien acheté. Ils regarderont notamment votre âge, votre état de santé, d’éventuels risques aggravants (profession à risque, tabac) mais aussi la répartition que vous souhaitez faire entre emprunteurs dans le cas d’un achat en couple par exemple (la quotité).

Faite appel à Meilleurtaux pour vous trouver la meilleure assurance emprunteur. Nous pouvons vous faire économiser jusqu’à 50% sur votre assurance de prêt !

3. Faut-il croire mon banquier, ou prendre le temps de comparer ?

Quelques interrogations sur le contrat assurance banque ou autre prestataire

Plus vous prendrez le temps en amont de vous occuper du sujet de l’assurance de prêt, et plus vous pourrez faire un choix éclairé au moment où votre banquier vous proposera son propre contrat d’assurance. Car oui, toutes les banques proposent des contrats d’assurance de prêt, dits « contrats de groupe ».

Ces contrats sont des offres collectives, avec des garanties assez générales. Un mauvais contrat ? Pas toujours. Mais l’assurance proposée par la banque est souvent une proposition par défaut, ne tenant pas compte des spécificités individuelles. La prime d’assurance peut alors représenter une part importante dans le montant total du crédit.

4. Déjà assuré pour l'emprunt immobilier, puis-je changer ?

Une assurance de prêt n’a pas à être définitive. Il est totalement possible de changer de contrat d’assurance si celui-ci est déjà souscrit.

La loi a évolué depuis quelques années pour laisser plus de souplesse aux particuliers. Outre la loi Lagarde qui permet aux emprunteurs de choisir librement leur assurance de prêt au moment de la souscription, la loi Hamon laisse la possibilité de changer d’assurance une fois que celle-ci est déjà souscrite.

Ce changement peut intervenir jusqu’à une année après la signature de l’offre de prêt. L’assurance emprunteur concurrente (la nouvelle offre souscrite) doit toutefois proposer des garanties équivalentes, avec une offre plus avantageuse. Vous ne pouvez donc pas réduire l’étendue de votre couverture.

5. Part de l'assurance dans le coût du crédit ?

En règle générale, l’assurance emprunteur pèse entre 0,20 et 0,60% du cout total d’un prêt. Cette part varie d’un projet à l’autre, et d’un emprunteur à un autre. Il s’agit d’une part réduite ? Pas tout à fait. Un petit dixième peut vite représenter plusieurs milliers d’euros. Prendre le temps de comparer est la solution pour faire des économies avant de s’engager. Une fois l’engagement pris, vous pouvez encore changer avec une comparaison simple, via un intermédiaire qui se charge de trouver pour vous la meilleure offre, comme Meilleurtaux.

Assurance de prêt
Etude gratuite et sans engagement

Notre comparateur sélectionne l'assurance crédit immobilier la plus adaptée à votre profil et au meilleur tarif

Comparez les devis d'assurance de prêt gratuitement
Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top