Menu Crédit consommation

Contracter un prêt personnel en étant un travailleur indépendant ?

Vous avez le statut d’indépendant, et vous souhaitez réaliser un projet et le financer à l’aide d’un prêt personnel ? Excellente solution ! Toutefois, avoir le statut de travailleur indépendant peut parfois être bloquant auprès de certaines banques, et restreindre votre accès au crédit. Comment dépasser l’appréhension de certains conseillers financiers, et obtenir une offre de financement complète, aux meilleures conditions ? C’est ce que nous allons voir.

Contracter un prêt personnel en étant un travailleur indépendant ?

Demander un crédit en étant indépendant

Être indépendant, ou avoir le statut de profession libérale, ce n’est pas toujours un point positif pour solliciter un appui financier auprès des banques ou des organismes spécialisés en crédits. En effet, demander un prêt personnel en étant indépendant risque bien de vous poser plus de problèmes que si vous disposiez d’un contrat de salarié en CDI.

ImportantOui, le contrat à durée indéterminée, qui ne constitue pourtant pas le mode d’embauche principal, et qui ne constitue pas toujours la norme pour de nombreux travailleurs qui cherchent de plus en plus l’indépendance, reste pourtant un critère essentiel.

Vous n’avez pas du jour au lendemain chercher un emploi en contrat à durée indéterminée en plus de votre statut indépendant uniquement pour faire plaisir à la banque.

Mais alors, sans avoir à masquer la réalité et à mentir sur votre situation, comment convaincre votre interlocuteur du sérieux de votre démarche et de la fiabilité de votre dossier ? En essayant de les rassurer et notamment de lui montrer que vous pouvez apporter des garanties pour limiter sa prise de risque.

La prise de risque pour financer un prêt personnel pour indépendant

Pourquoi les banques sont-elles aussi frileuses à prêter à des personnes qui ont le statut d’indépendant ? Car la prise de risque est logiquement plus élevée. Si de nombreux établissements de crédit font preuve de bon sens, et savent s’adapter aux changements du monde du travail, il n’en reste pas moins que les statistiques ne parlent pas toujours en faveur des travailleurs indépendants.

ImportantEn effet, en étant votre propre patron, qu’il s’agisse d’une entreprise individuelle ou d’une société avec des salariés, vous avez la responsabilité de votre affaire. En cas d’échec, et de dépôt de bilan de votre entreprise, vous pourrez rester sans ressource plusieurs mois ou peut-être même plusieurs années. Parce que le statut indépendant ne permet pas de bénéficier d’une protection chômage, l’échec serait alors significatif d’absence totale d’entrée d’argent.

De plus, si votre entreprise ne se porte pas bien et que vous avez l’obligation de mettre la clé sous la porte, aurez-vous la possibilité de retrouver du travail rapidement et facilement ? Quelle est votre « employabilité », c’est-à-dire votre facilité à décrocher un job ? Elle dépend logiquement de votre expérience, mais aussi de votre âge et du secteur d’activité dans lequel vous évoluez.

L’importance de bilans fiables et positifs

Pour accorder un crédit personnel à un client, une banque va passer en revue ses rentrées d’argent mais aussi ses dépenses. Pour une personne salariée, alors le relevé d’imposition et les derniers bulletins de salaire serviront de documents justificatifs.

Il pourra parfois être exigé de consulter le contrat de travail, ou encore d’accéder au détail des expériences passées, notamment pour les personnes qui enchaînent plusieurs missions en CDD ou en contrat d’intérim.

Documents chiffrés de bilans

Pour les personnes indépendantes, et notamment pour les personnes non-salariées, il n’est pas toujours possible de pouvoir justifier de fiches de paie. Comment alors prouver que vous gagnez bien votre vie, et que vous avez des revenus récurrents, qui peuvent vous permettre d’honorer les mensualités du prêt personnel ?

En fournissant un relevé de votre comptabilité, mais aussi en communiquant le détail de vos bilans passés. En effet, c’est l’analyse de votre bilan par un conseiller professionnel qui va aider la banque ou l’organisme de crédit à prendre sa décision, et à accepter de vous suivre ou non dans votre projet.

Attention si vous êtes indépendants depuis peu de temps, et que vous ne pouvez pas fournir au moins trois bilans. En effet, fournir uniquement le bilan de la première année, ou seulement des relevés partiels, car votre premier exercice n’est pas terminé, ne permettra pas d’avoir une photographie exacte de votre situation.

Il est recommandé ainsi de fournir au moins trois bilans complet, pour que l’analyse puisse être menée en profondeur, et que le conseiller ait une vision concrète de votre activité et de sa pérennité.

Rassurer les banques et apporter des garanties

Outre les justificatifs financiers sur votre statut d’indépendante et votre entreprise, n’hésitez pas à communiquer et à expliquer votre démarche. Vous pouvez par exemple fournir des informations détaillées sur votre secteur d’activité et sa croissance, ou raconter pourquoi même en étant indépendant, vous êtes une personne fiable et sérieuse, car vous évoluez sur un marché porteur, ou encore parce que vous travaillez dans un domaine avec une véritable stabilité.

Une conseillère bancaire en conversation sur les garanties du crédit perso avec des clients C’est le cas par exemple si vous êtes indépendant dans le monde médical, dans le domaine juridique ou encore dans le monde de la communication… parler de vous et de votre activité afin de rassurer la personne en face de vous.

Si vous ne parvenez pas à remporter l’adhésion de votre interlocuteur, sachez que vous pouvez très bien apporter des garanties et souscrire des assurances complémentaires qui viendront sécuriser l’opération de prêt personnel.

Ainsi, rien ne vous empêche d’apporter en garantie d’un prêt personnel un bien mobilier ou immobilier, comme votre résidence ou encore votre voiture. Pensez également si vous le pouvez à solliciter le prêt personnel avec un co-emprunteur.

Si celui-ci dispose d’une situation stable et d’un contrat à durée indéterminée, alors cet argument pèsera dans la balance et vous permettra sans doute d’obtenir plus facilement une réponse positive.

Enfin, n’oubliez pas les assurances, qui peuvent venir vous protéger vous ainsi que la banque en cas de problème. Vous pouvez par exemple souscrire avec votre indépendant une assurance en cas de baisse d’activité, et apporter ce justificatif, qui ne manquera pas de rassurer votre conseiller.

Pour trouver une offre de prêt personnel au meilleur taux, et décrocher les meilleures conditions, pensez à utiliser notre outil de simulation prêt personnel, ainsi que notre comparateur.

Ils sont pensés également pour les personnes indépendantes, vous permettront de simuler ou d’obtenir des devis auprès de banque et d’organismes de crédit spécialisé, qui ont des offres pour les travailleurs non-salariés.

Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top