Menu Crédit immobilier

Quel est l’avenir de l’immobilier français ?

2020 0502 avenir immobilier

Le marché de l’immobilier est en perpétuel mutation : loi Elan, loi Pinel, loi Denormandie, projet de loi de finances … tous ces dispositifs mis en place par le gouvernement influencent directement le marché de l’immobilier français, mais les évolutions sociales, environnementales et technologiques ont également un véritable impact sur ce marché. Aujourd’hui, Meilleurtaux s’est interrogé sur le futur de l’immobilier en France et fait le point avec vous.

Bâtiment écologiqueBâtiment écologique

Face à l’urgence environnementale à laquelle nous faisons face, il devient obligatoire que nous changions nos habitudes de vies. Façade végétale, panneaux solaires, jardins et potagers sur les toits, les solutions sont nombreuses pour réduire son empreinte écologique. Les promoteurs immobiliers incitent depuis quelques années les propriétaires à adapter leurs logements à la réduction des émissions à effets de serre.

Afin de limiter à court et à long terme les impacts environnementaux d’une opération de construction ou de réhabilitation, tout en assurant aux occupants des conditions de vie saine et confortable, le gouvernement français a mis place la certification HQE (Haute Qualité Environnementale) témoignant du respect de l’environnement.

Toutefois, les promoteurs souhaitent également mettre au service de ses clients des appartements dont l’empreinte environnementale peut être régulée et adaptée. Cela permet au propriétaire d’un bâtiment de contribuer à son niveau à la diminution du réchauffement climatique.

On voit se développer déjà la mise en place de surfaces agricoles en régions urbaines. L'an dernier, 33 sites parisiens (essentiellement des toits-terrasses) d'une surface totale de 5 hectares ont été mis à la disposition d'associations ou d'entreprises pour la création de fermes urbaines suspendues.

Elargissement des villes

Les métropoles se renforcent et s’étalent, imposant leur logique aux espaces avoisinants. Du point de vue économique, ce mouvement entraîne des effets bénéfiques pour les territoires proches mais rarement au-delà. La fracture territoriale s’affirme : les inégalités s’amplifient entre les cœurs de ville dynamiques et les espaces plus reculés. Ce n’est plus le cas seulement de Paris et de la région parisienne mais maintenant aussi des métropoles de province, qui absorbent la majorité de l’accroissement démographique : des métropoles comme Bordeaux, Lyon, Rennes ou Nantes continuent de grossir, la demande de logements devient plus importante que l’offre et les prix de l’immobilier grimpent.

Désurbanisation

Les métropoles arrivent à un point de saturation. Le manque de place, le prix des logements et de la vie quotidienne, le bruit, la pollution, les pics de chaleur, les risques d’inondation, les transports saturés… détériorent la qualité de vie en ville. La qualité de vie en ville n’est plus attractive si bien que chaque année, ce sont 100 000 citadins qui quittent la ville pour s'installer à la campagne.

La ville n’offre plus les aménités attendues par les habitants et le coût de la vie devient excessif. Le temps de transport est parfois trop long, les logements sont trop petits, on fuit la ville à la recherche d’emplois et de lieux d’habitation éloignés des grands centres urbains. Le travail se délocalise vers l’arrière-pays et le télétravail devient de plus en plus banal.

Nous faisons donc face à un exode rural qui ne fait que de s’accroitre.

Baisse des taux ?

Au niveau des prix, si les volumes de ventes tiennent, il pourrait y avoir encore des hausses de prix dans les zones les plus recherchées comme Paris et les grandes métropoles. Même avec des taux aussi bas qu’aujourd’hui (1,10 % sur 15 ans / 1,25 % sur 20 ans / 1,50 % sur 25 ans), la situation commence à devenir difficile pour toute une catégorie d’acheteurs à ce niveau de prix-là. En outre, avant de voir un réel retournement de tendance et des prix immobiliers qui baissent, il faudra attendre un certain temps et cela même en cas d’augmentation assez rapide des taux. Il y a donc très peu de chances de voir les prix de l’immobilier baisser dans les années à venir.

Digitalisation de l’immobilier

Le marché de l’immobilier évolue en même temps que la société et ses besoins. C’est pour cela que face à l’évolution technologique que nous connaissons, l’immobilier s’adapte.

L’utilisation des nouvelles technologies comme la 3D et la réalité virtuelle permet d’augmenter les chances de ventes et réconforte le client dans son acte d’achat.

Les besoin des clients ont globalement changés et leurs habitudes aussi : Le web joue désormais un rôle important dans la recherche d’un bien immobilier effectué par les particuliers.

Si certains craignent que le secteur immobilier ne se numérise trop, nous sommes encore loin de cette situation puisque 70 % des transactions immobilières sont toujours réalisées par des professionnels et la raison est simple : il existe de nombreuses règles régissant le secteur immobilier et pour le moment, il n’existe pas de technologie capable de réaliser toutes les démarches sans intervention humaine.

La digitalisation de l’immobilier est donc plutôt une transformation sur la forme que sur le fond. Elle permet surtout de simplifier la phase des recherches, mais aussi de l’optimiser.

Au terme d’un rapport de 61 pages, le laboratoire d'idées Terra Nova a identifié 4 scénarios représentatifs de l’évolution possible des marchés du logement dans 20 ans.

les évolutions de nos manières d’habiter dans vingt ans vont dépendre d’une série de variables clés dont les diverses pondérations nous orientent vers des trajectoires bien différentes
Selon Terra Nova

Terra Nova a identifié plusieurs variables au cours de ce travail comme la métropolisation et son impact sur le reste du territoire, l’occupation du territoire entre densité et desserrement ou encore la localisation de l’activité économique et son impact sur les mobilités. En analysant un maximum de variables, le laboratoire d’idée a réussi à identifier ces 4 scénarios possibles :

  • la concentration métropolitaine
  • la saturation urbaine
  • la révolution du partage
  • le réseau des métropoles

Archives

Le meilleur taux pour votre projet
Montant de votre prêt
Durée
15 ans
Je compare les taux
à la une
publicite
services
publicite
Simple & Rapide,
faites le tour de 110 banques
en 5 mn
je dépose une demande
Crédit immobilier
En quelques minutes, comparez les meilleures offres de prêt, sélectionnées et adaptées selon votre profil et votre projet.
Etude
gratuite et sans
engagement
OBTENEZ DES TAUX PERSONNALISÉS EN QUELQUES MINUTES !
Quel taux pour votre projet ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.