Menu Crédit immobilier

Baisse du revenu minimum des emprunteurs sous la barre des 5 000 euros

Baisse revenus minimum emprunteurs

En janvier 2019, le volume de demandes de crédits immobiliers s’affiche en hausse de 20 % par rapport à la même période, l’année dernière. Toutefois, un ralentissement semble probable à cause d’une dégradation du pouvoir d’achat des Français. Pourtant, le minimum de revenus nécessaire pour emprunter a baissé, sauf à Paris. L’aide des ascendants s’avère souvent indispensable pour constituer l’apport.

Nouvelle progression du volume de demandes de prêts immobiliers

Important Contredisant la Fédération bancaire française, les courtiers soutiennent que le nombre de souscripteurs de crédits immobiliers progresse en ce début d’année, ramenant les volumes à leur niveau de 2017.

Plus que jamais, les ménages considèrent la pierre comme une valeur refuge, ce qui les pousse à vouloir devenir propriétaires de leur résidence principale, ou à investir dans l’immobilier locatif.

Le bon démarrage constaté en janvier laisse présager une bonne année, à condition que les taux d’intérêt se maintiennent aux seuils historiques actuels comme prévu, au moins pendant la première moitié de 2019.

En plus d’accorder des conditions attractives, les banques ont assoupli leur politique d’octroi en 2018 pour préserver la capacité d’emprunt des candidats à l’achat d’un bien. Selon notre directrice de la communication,

« C’est la première fois depuis cinq ans que les prêteurs exigent un revenu moyen inférieur à 5 000 euros pour accorder un capital d’un peu plus de 215 000 euros ».

Au lieu de 5 500 euros nets en 2016, les futurs propriétaires au profil standard ne doivent plus justifier que de 4 376 euros de revenus.

Contribution en hausse des ascendants à l’apport personnel

Important Pour autant, il faut noter un écart notable entre la capitale et le reste de la France.

Un acheteur parisien doit toucher 8 259 euros par mois pour pouvoir prétendre à un capital équivalent à tous les autres emprunteurs. En comparaison, le minimum net mensuel requis n’est « que » de 5 800 euros à Lyon, pourtant classée parmi les villes tricolores les plus chères hors Paris.

Pour réunir l’apport personnel réclamé par les banques, les parents et grands-parents sont de plus en plus fréquemment sollicités, d’autant que la moyenne d’âge des emprunteurs diminue progressivement et que la rémunération des placements financiers est moindre.

Important La contribution des ascendants varie actuellement entre 20 000 euros et 50 000 euros.

Important Ce soutien financier est précieux pour négocier un meilleur taux ou réduire la durée de l’emprunt, l’objectif final étant de faire baisser drastiquement le coût du financement.

Car la réduction des aides publiques à l’accession et l’envolée des prix des biens ont entraîné une dégradation de la solvabilité des ménages. Pour compenser, ces derniers s’endettent sur 25, voire 30 ans, même si cela est synonyme de majoration des intérêts. Le Crédit Logement indique que la durée moyenne des prêts à l’habitat a atteint un pic à 20 ans.

Archives

Le meilleur taux pour votre projet
Montant de votre prêt
Durée
15 ans
Je compare les taux
à la une
publicite
services
publicite
Simple & Rapide,
faites le tour de 110 banques
en 5 mn
je dépose une demande
Crédit immobilier
En quelques minutes, comparez les meilleures offres de prêt, sélectionnées et adaptées selon votre profil et votre projet.
Etude
gratuite et sans
engagement
OBTENEZ DES TAUX PERSONNALISÉS EN QUELQUES MINUTES !
Quel taux pour votre projet ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.