Menu Crédit immobilier

La hausse des prix pénalise le pouvoir d’achat immobilier dans certaines villes françaises

ville de campagne

Selon le palmarès mensuel de Meilleurtaux.com, le pouvoir d’achat immobilier reste stable ou en hausse dans la moitié des villes françaises, mais a diminué pour l’autre moitié en avril 2019. Une pénalisation due en particulier à une nouvelle hausse des prix.


Une nouvelle hausse des prix

Chaque mois, Meilleurtaux.com établit le classement des taux les plus compétitifs dans les dix plus grandes villes de France sur la base des meilleurs taux négociés entre le 1er et le 15ème jour du mois.

Ces taux sont remportés par les agences Meilleurtaux auprès des partenaires bancaires de leur région. Et le classement est établi sur la base du taux immobilier excellent sur 20 ans et non sur le meilleur taux négocié.

Dans cette étude, Meilleurtaux.com étudie aussi le pouvoir d’achat immobilier pour 1 000 € de mensualité sur 20 ans avec les prix de du baromètre LPI/Seloger.com.

Dans le palmarès du 18 avril 2019, une nouvelle hausse des prix est observée.

Nous constatons quelques baisses de pouvoir d’achat dans certaines villes, en raison notamment de la légère hausse des prix pour ces dernières

explique Maël Bernier, directrice de la communication et porte-parole de Meilleurtaux.com.

La moitié des villes françaises touchée

Cette baisse du pouvoir d’achat immobilier est notamment visible à Grenoble ou Rennes, où elle est la plus forte. Viennent ensuite Dijon, Toulon, puis Saint-Etienne, Lyon et Bordeaux dans une moindre mesure.

Le pouvoir d’achat immobilier est néanmoins en hausse dans certaines villes comme Nîmes, Reims, Lille et Nice. Le reste des plus grandes villes françaises possède un pouvoir d’achat immobilier stable par rapport au mois de mars.

Malgré ces hausses et ces baisses d’un mois à l’autre, Saint Etienne demeure la ville où l’on peut acheter le plus de m2 pour 1000 euros de remboursement mensuel sur 20 ans.

Le Mans et Le Havre sont en deuxième et troisième position, puis Nîmes, Angers et Toulon. Dans ces villes, on peut acheter entre 160 m2 et 90m2 pour 1000 euros de remboursement par mois.

En revanche, Paris est toujours le grand perdant, suivi de Bordeaux, Lyon et Nice. Dans ces villes, pour le même prix, le bien varie entre 20 et 50m2. L’écart est donc toujours très grand entre les premières et les dernières villes du classement.

De nouveaux records de taux

Si les observations sont mitigées quant au pouvoir d’achat immobilier, elles le sont beaucoup moins sur les négociations de taux réalisées entre mars et avril 2019. Aucun changement des taux n’est indiqué par les partenaires bancaires d’un mois à l’autre, mais des négociations records ont été relevées par le palmarès.

Ainsi, selon Maël Bernier,

le mois d’avril confirme largement le régime de décotes et de ristournes débuté au mois de mars en effet, les taux obtenus sur les dossiers de financement par notre réseau battent tous les records.

Quelques exemples de records sous la barre de 1%

  • 0,70% sur 20 ans pour un prêt de 350 000 euros. Crédit obtenu par un couple de 38 et 39 ans, gagnant au total 5 000 euros nets par mois et ayant 50 000 euros d’apport, qui achète sa résidence principale à Cognac.
  • 0,80% sur 20 ans pour un prêt de 310 000 euros. Crédit obtenu par un couple de 40 ans, gagnant au total 7 500 euros nets par mois et ayant 260 000 euros d’apport, qui achète sa résidence principale dans le Gard.
  • 0,90% sur 15 ans, revenus 3500€ nets/mois à 2, prêt de 160 000€ avec 90 000€ d’apport, achat d’une résidence principale à Carpentras.
  • 0,80% sur 20 ans pour un prêt de 90 000 euros. Crédit obtenu par un célibataire de 30 ans, gagnant 2 300 euros nets par mois et ayant 15 000 euros d’apport, qui achète sa résidence principale à Saint-Etienne.
  • 0,95 % sur 25 ans, montant du prêt : 493 000 euros, 27000 euros d’apport, revenus mensuels nets du couple : 11 000 euros, achat résidence principale au Havre.
  • 0,90% sur 20 ans pour un prêt de 430 000 euros. Crédit obtenu par un célibataire de 42 ans, gagnant 7 000 euros nets par mois et ayant 130 000 euros d’apport, qui achète sa résidence principale à Paris,
  • 0,98% sur 25 ans pour un prêt de 470 000 euros. Crédit obtenu par un couple, gagnant 7 300 euros nets par mois et ayant 38 000 euros d’apport, qui achète sa résidence principale à Clermont-Ferrand.

Record absolu mais profil « exceptionnel »

0,65% sur 25 ans pour un prêt de 800 000 euros. Célibataire avec revenus nets de 50 000€ par mois, emprunt à 110%, épargne disponible supérieure à 500 000€, à Paris.

Archives

Le meilleur taux pour votre projet
Montant de votre prêt
Durée
15 ans
Je compare les taux
à la une
publicite
services
publicite
Simple & Rapide,
faites le tour de 110 banques
en 5 mn
je dépose une demande
Crédit immobilier
En quelques minutes, comparez les meilleures offres de prêt, sélectionnées et adaptées selon votre profil et votre projet.
Etude
gratuite et sans
engagement
OBTENEZ DES TAUX PERSONNALISÉS EN QUELQUES MINUTES !
Quel taux pour votre projet ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.