Le plan d’action pour le logement et PTZ de l'Ile-de-France

Ile de France

Les Franciliens bénéficieront bien d’un prêt régional à taux zéro l’année prochaine.

Dévoilé récemment, le plan d’action du conseil régional d’Île-de-France en faveur du secteur du logement prévoit un prêt régional à taux zéro pour 2018. Détails !

Favoriser l’accès à la propriété

Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France, confie qu’en 2017, la priorité est la lutte contre la « ghettoïsation des quartiers, les copropriétés dégradées et [...] contre les marchands de sommeil ». C’est ainsi que la région privilégie cette année la construction de « logements pour tous les publics, sociaux et en accession sociale aussi, tout en redynamisant les centres-villes des petites communes ».

À terme, l’objectif est de « favoriser l'accession à la propriété, notamment sociale, car le fait d'être propriétaire est une assurance supplémentaire en cas d'accident de la vie ». C’est ainsi que la région a décidé de débloquer un budget de 2 milliards d’euros, répartis jusqu’en 2021, « en faveur de la politique de la ville, des quartiers et du renouvellement urbain ».

Dans le cadre de cette politique du logement, les responsables souhaitent renforcer la « mixité sociale » en allouant notamment 40 millions d’euros à la réalisation de cet objectif. La région a ainsi déclaré ne plus financer les communes comptant déjà 30% de logements sociaux.

Un constat a en effet été établi : 7% des villes franciliennes agglomèrent 66% du parc locatif social. De ce fait, « cette concentration excessive a largement contribué à constituer de véritables ghettos urbains qui offrent à leurs habitants des conditions de vie considérablement dégradées ».

Quel taux pour votre projet ?

Un PTZ régional

Dans la même perspective de renforcement de l’accès à la propriété, Valérie Pécresse a confirmé que le plan d’action prévoit bel et bien un prêt à taux zéro régional, prévu pour 2018. À noter qu’il s’agit d’une des promesses de campagne de la présidente de la région Île-de-France lors des élections régionales de 2015.

Elle avait promis la mise en place d’un prêt aidé de 40 000 euros pour rénover les centres-villes. Le dispositif s’adressera aussi bien à l’ancien qu’au neuf ainsi qu’aux jeunes ménages et aux retraités aspirant à devenir propriétaires.

Selon Geoffrey Didier, vice-président du conseil régional, chargé du logement et de la politique de la ville, explique que l’idée est de « revitaliser les cœurs de villes qui se dégradent, sous conditions de ressources ».

Il renchérit que ce prêt « viendra soit compléter, soit suppléer au PTZ national, selon les mesures qui seront choisies à l’issue de la prochaine élection présidentielle ».


J’emprunte
sur
7 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.