Menu Crédit immobilier

La stabilité des taux immobiliers se confirme ce mois d’août

 Taux immobiliers

Après les hausses des taux de prêt immobilier durant les premiers mois de l’année 2017, ces derniers semblent se stabiliser durant ces vacances d’été. Cette tendance n’a jamais été observée pendant les précédentes périodes estivales. Un rythme qui sera encore maintenu par la plupart des établissements bancaires, à la prochaine rentrée, selon notre porte-parole.

Contrairement à l’habituelle montée lors des périodes de l’été, le baromètre des taux immobiliers affiche un calme plat. Ils sont similaires à ceux du mois de juillet, à quelques centièmes près. Avec une meilleure négociation, les emprunteurs sont à même de bénéficier d’un taux d’intérêt encore plus bas.

Ce niveau actuellement bas encourage les consommateurs à opter pour un délai de remboursement plus étendu. Les rachats présentent le même cas, étant donné que le taux moyen appliqué ce mois-ci est inférieur de 0,43% par rapport à août 2016.

Cependant, le calme se reflète également sur l’activité elle-même, du fait de l’accroissement permanent des prix de l’immobilier. Les banques auront intérêt à conserver les mêmes taux afin d’atteindre leurs objectifs commerciaux de l’année 2017.

Le crédit immobilier s’accorde une pause estivale

Après plusieurs mois d’augmentation depuis le début de l’année, les taux de prêt immobilier se sont enfin stabilisés. Ce mois-ci, ils sont chiffrés en moyenne à 1,54% pour un remboursement étalé sur 15 ans, 1,74% sur 20 ans et 1,91% sur 25 ans. Par rapport au mois de juillet, certains sont majorés d’un ou deux points de base seulement tandis que d’autres ont stagné. Notre directrice de communication, Maël Bernier, confirme d’ailleurs cette situation :

Juillet a été plutôt calme, août suivra sans doute la même tendance.

Maël Bernier.

Si la majorité des organismes prêteurs ont maintenu leurs tarifs durant ces deux derniers mois, il y en a quand même qui ont majoré leurs taux quoique cette augmentation est relative à seulement 0,1%. Par ailleurs, un spécialiste du courtage déclare qu’un bon dossier peut bénéficier d’un meilleur tarif.

Après négociations, des taux minimums pourront être proposés, à savoir 0,90% sur 10 ans, 1% sur 15 ans, 1,31% sur 20 ans et 1,51% sur 25 ans. Les grilles tarifaires diffèrent également selon la ville. En Corse ou en Outre-mer, par exemple, le taux sur 20 ans est plus élevé, il s’élève à 1,81% alors qu’à Normandie, il est de 1,31%.

La pause estivale se répercute sur la production de crédit. Celle-ci a ralenti à cause de la hausse continuelle des prix de l’immobilier, surtout dans les grandes villes. Malgré les conditions de prêt alléchantes, la motivation des ménages à revenus modestes en est freinée.

D’après les données communiquées par la Banque de France, les prêts à l’habitat ont même diminué de 4,2 milliards en un mois. Ils s’élevaient à 24,9 milliards d’euros en mai pour s’abaisser à 20,7 milliards d’euros le mois d’après.

Quant aux délais de remboursement, ils sont tout aussi stables que les taux. Le choix de la durée de 20 ans a augmenté légèrement de 0,03% tandis que celles de 10 et 15 ans affichent une infime régression de 0,02% et 0,05%.

Les taux resteront stables à la prochaine rentrée

Les futurs acquéreurs qui projettent de souscrire un prêt pour le mois de septembre prochain sont actuellement sur le qui-vive. Le taux emprunt immobilier reprendra-t-il son ascension à la prochaine rentrée ? Notre porte-parole rassure qu’ :

Il n’y a aucune raison majeure que les banques remontent leurs taux, les taux directeurs restant très bas et la BCE gardant ses conditions favorables inchangées.

En outre, la rentrée marque la dernière ligne droite pour les banques, pour attirer plus d’emprunteurs et pour étoffer leur portefeuille client. Celles qui sont en avance sur leurs objectifs commerciaux seront en mesure d’être plus sélectives dans leur dossier et de majorer leur tarif. En revanche, les retardataires devront encore jouer sur les taux bas pour séduire leur clientèle.

Si les renégociations se sont rétractées ces derniers mois, le rachat de crédit est par contre très recommandé. En effet, les taux moyens appliqués pour ce mois d’août 2017 sont nettement inférieurs par rapport à ceux de l’année dernière (1,56% contre 1,99%).

De ce fait, avec une différence de 0,43%, il est aujourd’hui possible d’emprunter plus pour la même mensualité. Concrètement, un prêt de 198 000 euros souscrit en août 2016 sera remboursé sur 20 ans, à raison de 1000 euros par mois. Pour la même mensualité, on peut bénéficier de 6 000 euros de plus ce mois-ci.

Archives

Le meilleur taux pour votre projet
Montant de votre prêt
Durée
15 ans
Je compare les taux
à la une
publicite
services
publicite
Simple & Rapide,
faites le tour de 110 banques
en 5 mn
je dépose une demande
Crédit immobilier
En quelques minutes, comparez les meilleures offres de prêt, sélectionnées et adaptées selon votre profil et votre projet.
Etude
gratuite et sans
engagement
OBTENEZ DES TAUX PERSONNALISÉS EN QUELQUES MINUTES !
Quel taux pour votre projet ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.