Menu Crédit immobilier

Les éventuels dangers engendrés par les taux faibles

les risques des taux immobiliers faibles

Tandis que d’autres se réjouissent du niveau plancher des taux immobiliers, les économistes sont inquiets. Et si ces taux avaient des conséquences néfastes dans l’avenir?

La plupart des établissements bancaires les plus influents à l’échelle internationale ont adopté la politique monétaire des taux d’intérêt bas, voire négatifs. Les emprunteurs peuvent se réjouir de cette situation, pendant que les observateurs se soucient des conséquences sur l’économie et sur l’épargne. D’ailleurs, les économistes vont jusqu’à qualifier cette situation d’ “anomalie”.

Période favorable aux achats immobiliers à crédit

On assiste en ce moment à une période des taux les plus bas, voire négatifs chez certains établissements. Cette situation est la conséquence de la politique monétaire de la BCE (Banque Centrale Européenne).

Ainsi, c’est le moment propice pour un achat immobilier à crédit pour un bon nombre d’épargnants. En imposant cette politique, la BCE n’a surement pas pu prévoir certaines conséquences, comme le fait d’être payé pour emprunter.

En effet, certains emprunteurs à taux variables de BNP Fortis en Belgique et de la Realkredit au Danemark se retrouvent en train de rembourser moins que ce qu’ils ont emprunté.

Les rendements de l’épargne en danger

Les conséquences de l’intervention monétaire des banques centrales ne se limitent pas à l’emprunt immobilier mais s’étendent jusqu’à l’épargne. L’exemple le plus plausible est illustré par l’application de la BCE sur les réserves excédentaires de banques commerciales d’un taux négatif de -0.40%. Dorénavant, les opérations de liquidité impactent sur la finance des établissements bancaires.

Pour rattraper ce manque, ces établissements risquent d’être amenés à réduire les taux d’intérêt des produits de l’épargne, surtout les placements liquides et garantis. Ils pourraient taxer les dépôts en compte courant de ces clients. D’ailleurs, ces cas se présentent déjà pour les produits réglementés comme le PEL ou le Livret A.

Durant cette période, les rémunérations élevées sont générées par les produits financiers risqués et les placements à long terme, tels que l’immobilier ou les fonds euros de l’assurance-vie.

Les économistes s’inquiètent

Les grandes zones économiques ont été amenées à s’adapter à cette situation inédite en raison des politiques monétaires des principales banques centrales. L’assouplissement monétaire de la BCE en Europe en est l’exemple le plus cité.

Cette politique permet à la France d’émettre des obligations d’état sur une durée de 3 ans avec des taux quasi nuls ou à l’Etat allemand de permettre un emprunt immobilier à des taux négatifs sur une durée de 5 ans ou plus.

Pour les économistes, les conséquences de cette situation sont encore inconnues et craignent la création d’un cycle déflationniste. En effet, en théorie, les taux d’intérêt à long terme reflètent les attentes de croissance et d’inflation.

Archives

Le meilleur taux pour votre projet
Montant de votre prêt
Durée
15 ans
Je compare les taux
à la une
publicite
services
publicite
Simple & Rapide,
faites le tour de 110 banques
en 5 mn
je dépose une demande
Crédit immobilier
En quelques minutes, comparez les meilleures offres de prêt, sélectionnées et adaptées selon votre profil et votre projet.
Etude
gratuite et sans
engagement
OBTENEZ DES TAUX PERSONNALISÉS EN QUELQUES MINUTES !
Quel taux pour votre projet ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.