Menu Crédit immobilier

Moody’s : les taux bas soutiennent le marché immobilier en France

Evaluation des chiffres du secteur immobilier francais

Selon l’agence d’évaluation financière Moody's, la politique monétaire ultra-accommodante de la Banque Centrale Européenne a permis de soutenir le marché immobilier français.

Le marché immobilier français se porte bien

Conséquence de la politique monétaire de la BCE, les taux des crédits immobiliers en France ont atteint des planchers historiques. Cette aubaine a permis aux emprunteurs d'effectuer un rachat de crédit ou de solder leur crédit avant la fin des remboursements, observe Moody's Investors Service.

« En 2015, l’encours des nouveaux crédits immobiliers a atteint 202 milliards d'euros », indique l'agence de notation dans une note parue le mardi 26 avril dernier, rappelant que le nombre de contrats renégociés représentait plus d’un tiers des nouveaux crédits au début de 2016, selon les chiffres publiés par la Banque de France.

Au mois de mars 2016, les Français ont en effet pu s’endetter en moyenne à 1,9 % (hors assurance), soit précisément 2,12 % dans le neuf et 1,92 % dans l'ancien. Au premier trimestre 2016, les crédits à taux fixe sont restés largement majoritaires.

D’après toujours Moody’s, seulement 0,4 % des encours de dette hypothécaire présentaient des arriérés de paiement (90 jours et plus) au mois de mars, contre un pic de 1,06 % à la mi-2011.

Pas de remontée au deuxième trimestre

Par ailleurs, Carole Bernard, analyste senior chez Moody’s, estime que les taux devraient encore se maintenir à un niveau très bas au deuxième trimestre 2016, ce qui va stimuler la demande de nouveaux crédits et soutenir le prix de l’immobilier.

L’année 2015 a été particulièrement dynamique pour le marché immobilier, avec une hausse des ventes de 15,7 %. Les établissements français continuent de se fixer des objectifs importants pour 2016, désireux de renforcer leur part du marché du crédit immobilier intérieur et ciblant des clients soucieux de refinancer leur logement, ainsi que les primo-accédants

Greg Davies, analyste chez Moody's.

L’agence de notation Moody’s s’inquiète toutefois de la forte hausse des remboursements anticipés ces dernières années, qui sont passés de 7,1 % du stock de crédits hypothécaire en 2014 à 17,75 % en août 2015. Ces derniers vont en effet réduire la durée de vie du stock des prêts hypothécaires et risquent de nuire à la rentabilité des banques.

Le meilleur taux pour votre projet
Montant de votre prêt
Durée
15 ans
Je compare les taux
à la une
publicite
services
publicite
Simple & Rapide,
faites le tour de 110 banques
en 5 mn
je dépose une demande
Crédit immobilier
En quelques minutes, comparez les meilleures offres de prêt, sélectionnées et adaptées selon votre profil et votre projet.
Etude
gratuite et sans
engagement
OBTENEZ DES TAUX PERSONNALISÉS EN QUELQUES MINUTES !
Quel taux pour votre projet ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.