Menu Crédit immobilier

Le gouvernement doit-il miser sur l’immobilier pour relancer la croissance ?

Investissement immobilier, levier de croissance ?

Alors que les entreprises se montrent de plus en plus prudentes dans leurs prises de risques et que le taux de chômage atteint un niveau particulièrement élevé, on est en droit de se demander si le secteur immobilier n’était pas la voie royale pour relancer la croissance et soutenir le marché du travail.

L’environnement est propice à l’investissement, mais…

Prévus dans le Pacte de responsabilité et de solidarité, les allègements de charges sociales et fiscales pour les entreprises étaient censés soutenir la création d’emplois et stimuler la compétitivité. Or, ces mesures, qui ont tout de même coûté quelques milliards d’euros à l’État, n’ont pas eu l’effet escompté. Les entreprises ont préféré restaurer leurs marges plutôt que d’investir. Les investissements dans le secteur industriel ont par exemple chuté de 2 % en 2015.

De son côté, le marché du travail n’est guère mieux loti. Le taux de chômage a atteint 10,3 % en moyenne sur le dernier trimestre 2015. Les restrictions budgétaires du gouvernement se sont donc pour le moment révélées peu efficaces.

Alors, le gouvernement a décidé de faire de la croissance du secteur immobilier un pilier de la relance de la croissance et de l’emploi.

Soutenir l’immobilier

C'est principalement pour cette raison que du côté de Bercy, on semble prêt à faire des concessions face aux élus locaux qui réclament l’arrêt de la baisse des dotations versées aux collectivités locales. Ces dernières ont d’ailleurs investi massivement dans l’immobilier, un secteur qui emploie aujourd’hui plus d’un million de personnes.

Pour le reste, avec l’élargissement du PTZ 2016 (prêt à taux zéro) et l'assouplissement du dispositif de défiscalisation Pinel, l’objectif du gouvernement est clairement de favoriser l’accession à la propriété afin de diriger l’épargne de ménages vers un investissement immobilier et donc de faire grimper les prix. Il s’agit ici d’engendrer un « cercle vertueux » autour de la dépense en logement des ménages, qui pèse pour 22 % du PIB français en 2014, à 468,4 milliards d'euros, d’après les chiffres des Comptes de Logement.

Mais qu'en est-il réellement de l'efficacité de cette stratégie ? Cette approche peut s’avérer payante dans la mesure suivante :

Une remontée des prix immobiliers de 1 % dans les pays de l'OCDE entraîne à une amélioration du PIB de 0,6 %, ainsi qu’une hausse de 1 % du secteur du bâtiment. Quant au marché du travail, en France, une augmentation des prix immobiliers de 1 % conduit à une hausse de l'emploi global de 0,15 %, et de 0,6 % dans le BTP.

Thomas Grejbine, économiste au Cepii

Le meilleur taux pour votre projet
Montant de votre prêt
Durée
15 ans
Je compare les taux
à la une
publicite
services
publicite
Simple & Rapide,
faites le tour de 110 banques
en 5 mn
je dépose une demande
Crédit immobilier
En quelques minutes, comparez les meilleures offres de prêt, sélectionnées et adaptées selon votre profil et votre projet.
Etude
gratuite et sans
engagement
OBTENEZ DES TAUX PERSONNALISÉS EN QUELQUES MINUTES !
Quel taux pour votre projet ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.