Menu Crédit immobilier

Quelques règles essentielles pour bien renégocier son prêt immobilier

Économiser lors des négociations immobilières

Les taux d’intérêt sont descendus nettement en dessous du seuil des 2 %. La période est idéale pour renégocier son prêt immobilier et réaliser des économies substantielles sur son coût global. Voici quelques conseils pour optimiser cette opération.

Conditions pour bien renégocier un prêt immobilier

La différence entre le taux mentionné dans votre contrat de prêt et celui que pratiquent actuellement les banques est le premier critère à vérifier. Supérieure à 0,8 point au moins, mais idéalement au-dessus d’un point, elle vous permet de compenser les frais engendrés par la renégociation. Outre les frais de dossier, comptez éventuellement la rémunération du courtier et les pénalités de remboursement anticipé (généralement 3 % du capital restant dû, sans dépasser l’équivalent de 10 mois d’intérêt).

ImportantRetenez également que les premières années sont les plus intéressantes pour renégocier son prêt immobilier, avec une part d’intérêts élevée dans chaque mensualité et un capital restant encore important. Comme pour tout nouveau client, le prêteur tient compte du profil : situation professionnelle, montant de l’apport personnel (10 % au moins du capital demandé), capacité d’épargne. Enfin, pour maximiser l’économie, pensez à renégocier aussi l’assurance emprunteur, qui représente un coût non négligeable.

De possibles baisses additionnelles des taux, mais pas de taux négatifs

Certains peuvent se demander s’il n’est pas préférable d’attendre des baisses supplémentaires des taux. Il est vrai qu’ils poursuivent leur chute malgré l’atteinte de seuils historiques. Toutefois, un ajustement n’est pas à exclure, mieux vaut profiter au plus tôt de la conjoncture en prenant le temps de comparer les offres de plusieurs banques, car les barèmes sur 20 ans par exemple varient de 1,4 % à 2 % en moyenne.

Quant aux emprunts à taux variable, ils ont perdu tout leur attrait, et ne sont d’ailleurs proposés que rarement par les banques, à des taux supérieurs à ceux des crédits à taux fixe. La France détenant actuellement le record du plus faible taux d’impayés sur les prêts à l’habitat, le secteur bancaire entend maintenir sa politique et garder le niveau de créances douteuses au niveau le plus bas.

S’agissant de la possibilité pour les particuliers d’avoir un crédit à taux négatif, en pratique, les chances sont quasiment inexistantes. Les banques ont intégré dans leurs conditions générales de vente une clause rappelant l’obligation de rembourser au moins le capital emprunté, texte inscrit dans le Code civil. L’emprunteur français ne doit donc pas s’attendre à récupérer une partie du capital.

Archives

Le meilleur taux pour votre projet
Montant de votre prêt
Durée
15 ans
Je compare les taux
à la une
publicite
services
publicite
Simple & Rapide,
faites le tour de 110 banques
en 5 mn
je dépose une demande
Crédit immobilier
En quelques minutes, comparez les meilleures offres de prêt, sélectionnées et adaptées selon votre profil et votre projet.
Etude
gratuite et sans
engagement
OBTENEZ DES TAUX PERSONNALISÉS EN QUELQUES MINUTES !
Quel taux pour votre projet ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.