Forte demande de PTZ 2016 en janvier

Démarrage en trombe

Depuis le 1er janvier, le nouveau prêt à taux zéro est en vigueur. Cette version renforcée et élargie à l’ancien séduit les primo-accédants, au vu de la multiplication des demandes de prêt immobilier pour le dispositif.

Multiplication des demandes de PTZ

En quelques semaines, le PTZ 2016 accompagne quelques centaines de demandes de crédits traitées par les courtiers, alors qu’elles étaient très peu nombreuses en janvier 2015. La moyenne des prêts sollicités aussi a progressé de 25 % en un an, pour s’établir à 85 000 €.

Le PTZ réaménagé facilite l’accession à la propriété d’un plus grand nombre de ménages grâce au relèvement du plafond de ressources et à l’allongement des différés de remboursement.

ImportantLes emprunteurs peuvent en outre obtenir des montants plus élevés représentant jusqu’à 40 % du prix d’un bien neuf, alors qu’il était auparavant compris entre 18 % et 26 %.

Ces derniers disposent par conséquent d’un budget supérieur de 10 % à 15 % selon les calculs des courtiers, sans s’endetter davantage. Neuf ou ancien rénové, le logement doit être la résidence principale du souscripteur.

Quel taux pour votre projet ?

Forte augmentation des demandes dans l’ancien

Un autre changement est l’éligibilité des biens anciens au PTZ 2016 à condition que le propriétaire s’engage à les rénover, le montant des travaux devant correspondre à 25 % au moins du coût total de l’opération.

Cette disposition a dopé le nombre de demandes de prêts à taux zéro dans l’ancien, en particulier dans les villes où l’offre en la matière est importante. Car elle ne concerne plus une liste restreinte de communes rurales, mais s’étend à toute la France. Avec la version 2016 du PTZ, l’État vise 120 000 prêts distribués pour l’année 2016, dont 10 000 concerneraient des logements anciens.

L’objectif du gouvernement sur ce point semble toutefois difficile à atteindre, du fait de la complexe mise en œuvre de la conditionnalité de travaux. L’emprunteur doit en effet présenter à la banque des devis pour les interventions prévues, et s’engage à les réaliser dans les 3 ans. Or, cette démarche supplémentaire allonge les délais de traitements. Certains professionnels redoutent même une hausse du pourcentage de refus par les prêteurs.


J’emprunte
sur
7 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.