Un début 2016 plutôt attractif pour l'achat immobilier

Visite d’un bien immobilier par des particuliers en 2016

Avec des taux d'intérêt toujours bas et la mise en application du nouveau prêt à taux zéro, l'année 2016 commence favorablement pour les candidats à l'investissement dans l'immobilier, en particulier pour les primo-accédants.

Des taux d'intérêt toujours faibles

Depuis la baisse historique des taux d'intérêt du crédit immobilier en 2014, les candidats à l'achat d'un logement pouvaient facilement trouver des conditions d'emprunt « très » favorables. Et malgré une légère reprise au cours de l'été 2015, les taux sont restés depuis particulièrement séduisants pour les investisseurs potentiels, baissant même légèrement en fin d'année dernière. Nous sommes donc toujours dans une situation favorable qui pourrait convaincre ceux qui n'ont pas franchi le pas en 2015.

Du côté des banques, là aussi, la période est avantageuse. Nous sommes en début d'année et les établissements bancaires commencent donc à travailler pour atteindre leurs objectifs 2016. C'est donc le moment de négocier un emprunt, car personne ne sait vraiment comment va évoluer la situation économique, et une hausse des taux est toujours à craindre.

Quel taux pour votre projet ?

Le PTZ nouveau est arrivé

Le 1er janvier 2016 marque la mise en application des nouvelles dispositions du Prêt à Taux Zéro (PTZ) visant à favoriser l’accession à la propriété. Il s'agit de doubler le nombre de ménages bénéficiant d'un PTZ pour atteindre le « quota » de 120 000 foyers en 2016.

  • Le nouveau Prêt à Taux zéro permet désormais d'acquérir, sur toute la France, un logement ancien à réhabiliter, sous réserve que le montant des travaux dépasse 25 % du coût total (acquisition + travaux).
  • Autre changement, le plafond des ressources pour pouvoir bénéficier de ce prêt a été considérablement relevé, s'ouvrant aux classes moyennes supérieures.
  • Ce PTZ renforcé permet désormais de financer jusqu'à 40 % du montant de l'investissement (contre 18 % à 26 % auparavant). Enfin, la durée du prêt à taux 0 % passe à 20 ans, avec un différé possible de 15 ans pour les plus modestes.

Des mesures très favorables donc en ce début d'année, en espérant que les acteurs du secteur n'en profitent pas pour augmenter leurs prix comme au lancement du PTZ en 2010.


J’emprunte
sur
7 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.