7 Français sur 10 rêvent de devenir le propriétaire d’une maison secondaire

Maison de vacance

Être le propriétaire d’une maison de vacances en bord de mer ou à la campagne, 70 % de Français en rêvent. Voici tout ce qu’il faut savoir avant de sauter le pas.

Trois millions de résidences secondaires en France

Aujourd’hui, 3 millions de Français sont propriétaires d’une résidence secondaire, qui constitue 10 % du parc immobilier de l’Hexagone. Alors que l’on dispose de très peu de données chiffrées sur ce marché, une récente étude du site Je rêve d’une maison montre que 7 Français sur 10 souhaitent acheter une résidence secondaire. Pour la majorité d’entre eux, le bien doit se trouver à moins de deux heures de route de leur lieu d’habitation. Le choix de la moitié des personnes interrogées se porte sur les maisons en bord de mer, contre un tiers pour la campagne et un cinquième pour la montagne.
Quel taux pour votre projet ?

Des prix abordables

Sur le marché des résidences secondaires, les prix ont considérablement reculé l’année dernière. C’est une bonne nouvelle pour les acquéreurs, puisque les vendeurs seront plus ouverts aux discussions. Par exemple, sur les côtes normandes, les biens partent avec une décote de 4 % sur le prix de vente initial, alors que pour les maisons situées dans les zones peu attrayantes, les réductions peuvent aller jusqu’à 40 %.

La plupart des acheteurs souscrivent un crédit immobilier afin de financer l’achat de leur résidence secondaire. Pour les propriétaires qui remboursent actuellement un prêt, ils doivent veiller à ne pas dépasser le taux d’endettement maximal ; le seuil communément admis se situe à 33 %. Les banques estiment effectivement que l’emprunteur ne doit pas consacrer plus d’un tiers de ses revenus au remboursement de son crédit, au risque de fragiliser son budget mensuel.

Important : le plan d’épargne logement (PEL) ou le compte épargne logement (CEL) vous permet de financer l’achat de votre résidence secondaire.

Impôts locaux et frais

Il faut également prendre en compte certaines charges annexes, telles que les travaux à entreprendre, les coûts d’entretien si le bien est inoccupé une grande partie de l’année ou encore les taxes.

De même, l’acquisition d’une maison secondaire implique des obligations fiscales. Le propriétaire doit alors s’acquitter de plusieurs impôts : la taxe foncière et la taxe des logements vacants, sauf si la résidence est meublée. Dans ce cas, le bien est soumis à la taxe d’habitation.

À noter : pour certaines résidences secondaires situées dans les zones de fortes tensions, la taxe d’habitation a été majorée de 20 % depuis 2014. Mais les communes sont libres d’appliquer ou non cette surtaxe.


J’emprunte
sur
7 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.