Les banques ont revu leurs exigences à la hausse en matière d’octroi de crédit immobilier

Banque

Selon de nombreux courtiers, les banques sont plus exigeantes pour accorder un crédit immobilier à leurs clients. Pour autant, rien n’est encore perdu pour les emprunteurs, puisque certaines agences n’ont pas encore atteint leurs objectifs annuels.

Les banques se montrent plus sélectives

Depuis des mois, les candidats à l’accession ont de plus en plus de mal à obtenir un crédit de leurs banques. Et ce sont souvent les emprunteurs à faibles revenus qui ressentent davantage cette « exclusion », constatent plusieurs courtiers.

Pour les CSP++, certains établissements bancaires proposent des barèmes spécifiques ou des décotes particulières », souligne un professionnel du secteur.

Dans un communiqué récent, un autre courtier immobilier expliquait que si les banques n’ont pas relevé leurs taux en septembre, « elles font néanmoins preuve d’une sélectivité accrue ».

ImportantPour étayer son argument, le spécialiste faisait référence à l’écart de taux entre les « bons » et « mauvais » profils qui continuait de se creuser, à 0,50 % à la rentrée, contre 0,30 %-0,40 % en début d’année.

Quel taux pour votre projet ?

Les banques ferment les vannes

Cette raréfaction des sources de financement à l’endroit des candidats à l’acquisition s’explique par la forte progression de la production de prêt à l’habitat cette année. D’après les chiffres publiés ce mardi 15 septembre par le Crédit Foncier, l’encours des nouveaux crédits immobiliers accordés entre janvier et juin 2015, tant dans l’ancien que dans le neuf, s’élève à 69,5 milliards d’euros, en hausse de 37 % comparé à la même période de 2014.

On pourrait donc en conclure que la production de crédit ne constitue plus la priorité absolue des banques.

Plus elles se rapprochent de leurs objectifs, plus elles ont tendance à passer à autre chose, et préfèrent se concentrer davantage sur la distribution d’autres produits (assurance-vie, livret…).

Benoit Catel, directeur général délégué du Crédit Foncier.

Quant aux renégociations, celles-ci devraient également connaître un coup de frein, après le pic de demandes au premier semestre (46 % des dossiers pour le seul mois de mai).

Que les emprunteurs se rassurent ! Il y aura toujours une banque pour financer votre projet. Encore faut-il être très patient. « Comme les stratégies commerciales diffèrent d’une banque à l’autre, il est vivement recommandé de faire le tour des banques et de s’adresser à celles qui cherchent votre profit pour bénéficier de conditions avantageuses », rappelle un spécialiste du secteur.

Sans oublier que les candidats à l’acquisition pourront toujours compter sur la précieuse aide d’un courtier immobilier pour négocier auprès des établissements de prêt et obtenir des décotes particulièrement intéressantes.


J’emprunte
sur
7 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.