Le marché immobilier en mai 2014 est en faveur des acheteurs

Les taux immobiliers sont favorables aux acheteurs en mai 2014

Grâce à un recul notable des OAT, les barèmes des crédits immobiliers sont dans une tendance baissière depuis le début de l'année, passant même en dessous des seuils historiques. Ces taux exceptionnellement bas soutiennent la demande, si l'on se réfère aux 18 % de hausse du nombre de requêtes soumises sur Meilleurtaux durant les 4 premiers mois de l'année par rapport à la même période en 2013.

Les taux de crédit immobilier ont battu des records de mai 2013

Le taux de refinancement très avantageux dont bénéficient les banques leur permet en effet de continuer à appliquer leur politique commerciale agressive de conquête de nouveaux clients grâce à des prêts immobiliers vraiment bon marché.

Pour référence, en mai 2014, suite à l'accélération de la chute des taux de prêt immobilier les semaines précédentes, près du tiers des emprunteurs ont pu décrocher des crédits sur 20 ans au taux de 3,10 % hors assurance, voire 2,90 % pour les meilleurs candidats, et plus de la moitié se sont vus accorder des prêts à 3,30 % au maximum.

Pour ceux qui ont contracté leur prêt en 2011 - 2012 aussi, c'est le moment de renégocier son prêt immobilier et d'en réduire le coût. Pour cela, il faut être dans le premier tiers ou la première moitié du prêt, avec un écart de taux excédant 0,7 point. Cependant, afin de compenser les frais engendrés par l'opération, la renégociation n'est réellement profitable que pour un bien que l'on ne prévoit pas de revendre dans l'immédiat.

Quel taux pour votre projet ?

La période est propice pour les acheteurs immobiliers

Quant aux critères d'octroi des crédits, en dépit des appréhensions des demandeurs, aucun changement frappant, ni vers un durcissement, ni vers un assouplissement, n'est constaté. Les conditions en vigueur ces dernières années continuent de s'appliquer de la même façon.

Toutefois, certaines offres font leur retour pour des types de profils bien précis notamment les financements à 110 % et les offres jeunes incluant des enveloppes booster en compléments du PTZ. Par ailleurs, le taux d'endettement accepté est passé de 33 % à 35 %.

En conclusion, toutes les conditions sont réunies pour convaincre les acheteurs potentiels de concrétiser leur projet d'acquisition : niveau historiquement faible des taux, stabilité des critères d'octroi, amorce de baisse des prix. Pourtant, en dépit d'un intérêt bien présent, le marché reste morose.


J’emprunte
sur
7 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.