Le niveau d’endettement des ménages russes inquiète

Endettement ménage russe

Le recours au crédit est une pratique qui est en train de se vulgariser en Russie. Tellement que l’année dernière, le volume de crédit à la consommation s’est accru de +25 % par rapport à l’année d’avant. Même si la consommation reste un moteur de la croissance, les autorités russes s’inquiètent de ce niveau d’endettement.

Les ménages ressentent des difficultés dans le remboursement

Le pays de Vladimir Poutine connait une croissance mitigée depuis plusieurs années, suite aux nombreuses sanctions économiques infligées par les États-Unis et certains pays d’Europe.

Cette croissance moribonde se répercute inévitablement sur la population qui est confrontée à une perte de pouvoir d’achat et qui n’a pas d’autres choix que de souscrire un crédit à la consommation pour faire face aux dépenses.

Important Les autorités s’interrogent sur la démarche à entreprendre puisque d’un côté, il faut mettre fin à cet endettement excessif des ménages ; alors que de l’autre, sans les crédits, la consommation serait à l’arrêt, ce qui risque de plomber la croissance.

Seulement voilà, la problématique des ménages au bord du surendettement ne peut plus être ignorée. Ils sont nombreux à se trouver pris dans ce cercle vicieux, contraints d’emprunter pour pouvoir rembourser d’anciennes dettes. À l’heure actuelle, la dette globale des ménages avoisine les 25 milliards d’euros.

Les ménages les plus aisés ne sont pas très enclins à emprunter

Contrairement à l’adage populaire qui veut que les plus aisés soient souvent les plus endettés, en Russie, les personnes fortunées restent peu enclines à souscrire un crédit.

Ce qui pose forcément problème, puisque les organismes de prêt comptent sur ces emprunteurs qualifiés de « bons profils » pour rentabiliser leur activité et pouvoir ainsi financer d’autres projets, ce qui ne peut qu’être bénéfique pour l’économie du pays.

Malheureusement, la clientèle des banques est constituée en majorité de ménages modestes. Parfois dépassés par les remboursements, ceux-ci représentent un risque pour les institutions financières. Les pertes de créances sont fréquentes.

Le politologue Andreï Kolesnikov se montre très critique vis-à-vis des autorités, notifiant que ces dernières se trompent dans leur priorité.

Selon lui,

Le gouvernement commet une erreur en privilégiant la construction d’infrastructures qui ne revêt pourtant pas un caractère urgent, pendant que les finances des ménages s’amenuisent à vue d’œil.

Andreï Kolesnikov

Archives

Le meilleur taux pour votre crédit conso
Montant de votre prêt
Durée
12 ans
Je compare les taux
à la une
publicite
services
publicite
Trouver gratuitement
et en 5 minutes le meilleur
taux sur notre comparateur
crédit conso
quels taux ?
Crédit conso
En quelques minutes, comparez les meilleures offres de crédit adaptées à votre projet.
Étude
gratuite et sans
engagement
obtenez des taux personnalisées en quelques minutes

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.