Attention au recours abusif au crédit personnel pour les dépenses durant les fêtes

Utilisation credit peronnel pour dépenses fête

En Inde, la saison des festivals et des fêtes pousse bon nombre de ménages à s’endetter, oubliant que les prêts personnels sont assortis de taux d’intérêt et de frais importants. De plus, les coûts des marchandises de tous types ont tendance à s’envoler. Beaucoup de familles se retrouvent alors rapidement dans l’incapacité de rembourser leur dette.

Le prêt personnel, une solution à adopter en dernier recours

À l’occasion des fêtes, les Indiens se ruent sur les offres de crédits personnels des banques et des fintech.

Important Seulement, les taux d’intérêt appliqués sont très élevés (entre 10,65 % et 24 % selon le profil de crédit de l’emprunteur et la politique du prêteur), dans la mesure où ils sont accordés sans garantie.

De plus, ils ne permettent pas toujours de couvrir les dépenses envisagées, compte tenu du prix en hausse des vêtements, équipements pour la maison, téléphones portables, bijoux, véhicules…

Important Par ailleurs, un prêt doit être remboursé suivant un échéancier précis.

En cas d’incident, l’impact sur la cote de crédit est immédiat avec le risque de ne plus pouvoir emprunteur à l’avenir lorsque des besoins d’argent plus importants surviendront.

Mais si un emprunt bancaire s’avère vraiment nécessaire, il faut savoir choisir en vérifiant le taux annuel effectif global et la durée.

Le réflexe des consommateurs est d’opter pour le taux d’intérêt le plus faible possible, mais parfois, il vaut mieux retenir une offre au taux plus élevé sur une période plus courte. Les mensualités seront certes plus conséquentes, mais en remboursant rapidement, le montant des intérêts diminue.

Pour décider de la durée la plus adaptée, il faut se fixer une limite de 35 % de son salaire net à consacrer au remboursement du crédit.

Si les revenus sont suffisants pour une mensualité plus importante, un terme de 3 ans est recommandé, sinon l’option sur quatre ans permet d’éviter de perturber sa trésorerie.

Les frais annexes à négocier pour réduire le coût du prêt

En plus des intérêts, les emprunteurs doivent payer des frais de dossier qui incluent le traitement par les salariés du prêteur et la commission payable à un agent le cas échéant. Ces charges varient d’un établissement à l’autre et peuvent aller jusqu’à 3 % du capital souscrit. Ils peuvent être réglés à l’avance ou inclus au montant du prêt, entraînant un ajustement des mensualités.

Les frais de traitement sont généralement négociables, en particulier si l’intermédiaire accepte de réduire sa commission.

Pour les opérations de prêt pré-approuvées, qui ne sont proposées qu’aux clients ayant une excellente cote de crédit, la baisse des frais de traitement peut être substantielle. Dans tous les cas, une comparaison des pratiques des différents prêteurs s’impose.

Les frais de remboursement par anticipation méritent également une attention accrue.

Réduire sa dette en cas de disponibilité de fonds (par exemple une prime) permet d’en réduire le coût. Seulement, de nombreux prêteurs n’autorisent pas le règlement avant termes des échéances au cours des premiers mois de contrat. Sur les contrats à taux fixe, les prêteurs prélèvent entre 2 % et 5 % de pénalités.

Quelques règles pour réduire son endettement

En conclusion, il est préférable d’épargner régulièrement en vue des fêtes plutôt que recourir aux crédits personnels et grever pendant une longue période le budget familial avec les mensualités.

Mais si une telle solution est incontournable, voici quelques règles de base à suivre pour limiter son endettement.

Pour obtenir les conditions les plus avantageuses, l’emprunteur devrait s’adresser en priorité à un prêteur avec qui il a déjà établi une relation, car ce dernier sera alors plus susceptible de lui accorder un taux d’intérêt et des frais moins élevés.

Alternativement, certains établissements proposent des taux préférentiels et/ou renoncent aux frais de traitement pendant la période des fêtes, en particulier pour les personnes présentant une cote de crédit supérieure.

Cependant, avant tout engagement, une lecture minutieuse des termes et conditions du prêt personnel est obligatoire.

De même pour ceux qui souscrivent un crédit depuis une application mobile ou sur un site Web, cocher aveuglément la case « Termes et conditions » pour accélérer le processus est fortement déconseillé. Une fois toutes les clauses acceptées et les fonds décaissés, aucune négociation n’est plus possible.

Archives

Le meilleur taux pour votre crédit conso
Montant de votre prêt
Durée
12 ans
Je compare les taux
à la une
publicite
services
publicite
Trouver gratuitement
et en 5 minutes le meilleur
taux sur notre comparateur
crédit conso
quels taux ?
Crédit conso
En quelques minutes, comparez les meilleures offres de crédit adaptées à votre projet.
Étude
gratuite et sans
engagement
obtenez des taux personnalisées en quelques minutes
Quel taux pour votre crédit ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.