La rénovation énergétique des logements freinée par la méconnaissance des aides

Frein non connaissance aide pour rénovation energetique

Une récente enquête commandée par la plateforme Monexpert-renovation-energie à OpinionWay révèle que les Français sont disposés à dépenser 2 500 euros en moyenne pour améliorer l’efficacité énergétique de leur habitat. Or, pour les aider à compléter leur budget, il existe des aides, mais inconnues de deux ménages sur trois.

14 % de Français vivent dans une passoire thermique et ont froid chez eux

Sur la période 2008-2018, le spécialiste du conseil en économies d’énergie QuelleEnergie annonce une hausse de 44 % du coût de la consommation d’électricité dans les logements anciens. Pour lutter contre cette augmentation continue,

47 % des ménages interrogés par OpinionWay estiment que leur logement a besoin d’une rénovation énergétique.

Mais seule une partie des « intentionnistes » passe à l’acte, et le bilan est mitigé. Entre 2014 et 2016, à peine 25 % des améliorations effectuées sur 5,1 millions de logements ont résulté en un passage à une classe énergétique supérieure.

Important L’Hexagone compte encore 7 millions de logements énergivores et 14 % des Français déclarent même résider dans une passoire thermique, c’est-à-dire classés F ou G sur le DPE.

Ainsi, ils sont tout aussi nombreux à se plaindre des températures glaciales à leur domicile.

Méconnaissance alarmante des aides à la rénovation énergétique

Important La situation ne devrait pourtant pas être aussi grave. 60 % de ménages ont déjà entrepris des travaux afin de réduire leur consommation d’énergie, et 44 % envisagent de suivre leur exemple.

Remplacer les fenêtres par du double vitrage figure en tête des changements prévus avec 41 % des suffrages. 31 % et 27 % respectivement projettent d’isoler les combles et les murs. Le changement du dispositif de chauffage est en projet chez 30 % des Français, tandis que 26 % se préparent à poser un thermostat programmable.

De plus, 70 % des bailleurs seraient disposés à se faire accompagner par des professionnels pour faire le nécessaire, mais sont freinés par leur ignorance des dispositifs à leur disposition. D’après le sondage,

Seuls 36 % des participants à l’étude sont capables de citer l’une des aides financières existantes et 27 % connaissent des organismes tels que l’Ademe ou l’Anah.

Or, les subventions, crédits d’impôt, aides des collectivités, TVA à taux réduit, etc. limiteraient le montant à puiser dans les économies des ménages ou de diminuer le montant du prêt travaux à souscrire.

Car en fonction du type de travaux, le budget peut dépasser nettement les 2 466 euros que les particuliers se disent prêts à débourser. C’est le cas du remplacement des fenêtres, qui revient à environ 7 000 euros pour 6. Les 1 000 euros de Certificats d’Économies d’Énergie, auxquels s’ajoutent 2 450 euros octroyés par l’Anah, réduisent la somme à avancer à 3 350 euros, ce qui représente un gain non négligeable !

Archives

Le meilleur taux pour votre crédit conso
Montant de votre prêt
Durée
12 ans
Je compare les taux
à la une
publicite
services
publicite
Trouver gratuitement
et en 5 minutes le meilleur
taux sur notre comparateur
crédit conso
quels taux ?
Crédit conso
En quelques minutes, comparez les meilleures offres de crédit adaptées à votre projet.
Étude
gratuite et sans
engagement
obtenez des taux personnalisées en quelques minutes
Quel taux pour votre crédit ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.