Voiture connectée : la moitié des Européens sont encore réticents

Voiture connectee moitie europeeans reticents

Les résultats d’une étude effectuée récemment par un cabinet d’experts révèlent que plus de 50 % des Européens ne sont pas convaincus de l’utilité d’une voiture connectée. Selon toujours les données publiées par cette agence, la moitié des habitants du vieux continent sont réticents à la mise en circulation des véhicules autonomes. L’enquête menée sur la zone euro s’est portée sur 7 pays.

Les principales raisons de l’impopularité de la voiture connectée

Quel que soit le pays où les enquêtes ont été menées, les Européens ne sont pas encore prêts pour la voiture connectée.

Important La majorité d’entre eux ne voient tout simplement pas d’un bon œil le fait de devoir partager leurs données personnelles avec les concessionnaires ou les autres acteurs qui seront impliqués lors de l’utilisation d’un tel véhicule.

Cependant, des mesures d’accompagnement, comme la diminution des coûts des crédits auto, pourraient les inciter à s’intéresser davantage au véhicule connecté.

Les résultats de l’étude par pays

  • Allemagne, 65 % des personnes constituant le panel d’enquête n’éprouvent aucun intérêt à posséder une voiture connectée. 31 % sont prêts à fournir des données personnelles aux fabricants automobiles, contre 30 % qui refusent catégoriquement.
  • Autriche, la moitié des Autrichiens interrogés ne voient pas l’utilité d’une voiture connectée. Parmi eux, seuls 26 % sont ouverts au partage de données avec les constructeurs et 33 % sont réticents à l’idée de donner l’accès à leurs informations à d’autres personnes.
  • Belgique, environ 53 % des Belges sondés affirment ne pas être intéressé par le véhicule connecté. Au Pays plat, confier la gestion des données personnelles aux concessionnaires est très mal vu. En effet, seuls 13 % sont prêts à le faire.
  • France, environ 64 % des Français sont intéressés par les véhicules connectés. 34 % des personnes interrogées restent ouvertes à l’idée de partager leurs données avec les constructeurs et 18 % laisseraient une société gérer ces informations.
  • Pays-Bas, environ 62 % des Néerlandais sont réticents concernant le projet des voitures connectées. 22 % d’entre eux ne souhaitent pas partager leurs données avec d’autres individus et 20 % font confiance aux constructeurs pour l’usage de leurs informations.
  • Grande-Bretagne, plus de la moitié des Britanniques affirment que la voiture connectée ne les intéresse pas. Ils sont toutefois moins réticents quant au partage de leurs données avec les constructeurs. En effet, 27 % des personnes sondées veulent partager leurs informations, contre 25 % qui ne le souhaitent pas.

L’exception : l’Italie

Important L’Italie est l’exception : 60 % des Italiens interrogés pensent que la voiture connectée possède de nombreux atouts et qu’il s’agit d’un projet intéressant.

Seuls 13 % d’entre eux refusent catégoriquement de partager leurs données. 33 % des sondés sont prêts à partager leurs données aux fabricants de véhicules et 32 % ont confiance dans les entreprises de gestion d’informations.

Archives

Le meilleur taux pour votre crédit conso
Montant de votre prêt
Durée
12 ans
Je compare les taux
à la une
publicite
services
publicite
Trouver gratuitement
et en 5 minutes le meilleur
taux sur notre comparateur
crédit conso
quels taux ?
Crédit conso
En quelques minutes, comparez les meilleures offres de crédit adaptées à votre projet.
Étude
gratuite et sans
engagement
obtenez des taux personnalisées en quelques minutes
Quel taux pour votre crédit ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.