Primes à la conversion : un succès inattendu, mais des regrets

Succes inattendu prime conversion

Le bilan 2018 de la prime à la conversion est assez mitigé. Bien que destinées à l’achat de véhicules plus « propres », notamment les modèles électriques et hybrides, elles ont surtout servi à l’acquisition de voitures à moteur thermique, essence ou diesel. Néanmoins, de nombreux Français ont saisi l’occasion pour acheter une auto moins polluante.

Le bonus écologique : un succès inattendu

Outre l’accélération du renouvellement du parc automobile français, l’autre objectif de la mise en place de cette subvention était d’aider les foyers ayant un faible pouvoir d’achat à remplacer leur ancienne voiture (diesel ou essence) par un modèle récent, neuf ou d’occasion, mais moins polluant. Le dispositif a connu un succès plus important que prévu.

Important En effet, le gouvernement qui prévoyait d’octroyer 100 000 primes à la conversion l’année dernière a enregistré près de 300 000 demandes.

L’ampleur du phénomène est en partie due au rôle déterminant des concessionnaires partenaires du programme de l’État qui recevaient plus de la moitié des dossiers de demande.

Cet engouement s’explique également par le taux de crédit auto resté assez attractif tout au long de l’année.

Un déséquilibre dans la répartition des primes

Malgré le franc succès du dispositif, l’usage des primes à la conversion n’a pas vraiment été satisfaisant.

En effet, la majeure partie des demandes était destinée à l’acquisition de voitures thermiques :

  • 48 % des bénéficiaires ont opté pour un diesel ;
  • 47 % pour une essence ;
  • 5 % seulement pour une électrique.

Par ailleurs, 61 % des foyers ont préféré acheter des véhicules d’occasion, contre 39 % qui ont opté pour des neufs.

Concernant le montant de la prime, la somme est fixée en fonction du modèle de voiture acheté et de la situation fiscale du demandeur. Ainsi, les ménages non imposables bénéficient d’une subvention plus conséquente.

Pour l’année 2018, sur la totalité des demandes ayant reçu une réponse favorable, 71 % des ménages à faibles revenus ont pu profiter de ces primes, contre 29 % pour les foyers imposables.

Pour que la mesure soit toujours soutenue par les concessionnaires, des améliorations ont été prévues pour 2019, comme l’accélération des paiements des primes qui ont accumulé de nombreux retards l’année dernière.

Au regard du succès de 2018, les prévisions du nombre de demandes à traiter pour cette année ont aussi été révisées à la hausse.

Archives

Le meilleur taux pour votre crédit conso
Montant de votre prêt
Durée
12 ans
Je compare les taux
à la une
publicite
services
publicite
Trouver gratuitement
et en 5 minutes le meilleur
taux sur notre comparateur
crédit conso
quels taux ?
Crédit conso
En quelques minutes, comparez les meilleures offres de crédit adaptées à votre projet.
Étude
gratuite et sans
engagement
obtenez des taux personnalisées en quelques minutes
Quel taux pour votre crédit ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.