Dynamisme continu pour le marché marocain du microcrédit malgré le risque en hausse

Dynamisme continu marché marocain microcredit

Selon un récent rapport des directeurs d’associations de microcrédit au Maroc, l’activité sur le marché est restée soutenue en 2018, dans la continuité des années précédentes. Avec 200 000 nouvelles souscriptions par an, le nombre total de clients est proche des 950 000, pour un encours de crédit total d’environ 6,5 milliards de DH.

Le dynamisme du marché du microcrédit s’accompagne d’une aggravation du risque

Le secteur marocain du microcrédit reste dynamique avec une augmentation continue du nombre de bénéficiaires et de l’encours de crédit.

Important Mais cette croissance s’accompagne d’une aggravation du risque.

Les résultats des associations ont été impactés plus ou moins lourdement par l’explosion des impayés.

Par exemple, chez Al Amana Microfinance, numéro un au Maroc, le taux de risque des clients a grimpé à 3 % (+ 1 point). Toutefois, il reste contenu au regard des 2,5 milliards de DH de prêts accordés l’an dernier et aux 5 % observés en 2011.

Aucun événement spécifique n’est en cause dans ce mouvement. Selon un professionnel du domaine,

« Il faut simplement y voir l’impact de la production de l’exercice 2017 ».

En effet, le délai de remboursement tourne autour de 2 ans tandis que le turn-over se situe à 5 ans en moyenne par client. Par conséquent, le montant des nouvelles souscriptions et le renouvellement des lignes de financement de clients existants sur une année influent différemment sur les chiffres de l’année suivante.

Important Par ailleurs, les efforts des associations de microcrédit contribuent à contenir les effets négatifs des défaillances de clients.

Parmi les mesures prises pour améliorer la gestion des risques figurent des processus optimisés, un contrôle plus strict et une stratégie de recouvrement plus agressive.

Les associations de microcrédit se préparent à une probable reconfiguration du marché

En vue d’offrir aux TPE, majoritairement exclues du circuit bancaire classique, une solution de financement, la limite d’octroi des crédits a été relevée de 200 %, à 150 000 DH. La mesure vise en outre à donner au microcrédit une place plus importante dans le paysage financier et contribuer à l’essor d’activités rémunératrices.

Mais cela exige des associations une forte capacité financière, ainsi que des ressources humaines et techniques supplémentaires gérées par des agences dédiées.

Important En conséquence, seules les plus grosses structures ont une chance de se développer, ce qui pourrait conduire à une concentration du marché.

En attendant les décrets d’application, les associations se préparent au changement en formant leurs cadres, en étudiant des lieux d’implantation stratégiques et en élaborant des offres adaptées aux TPE. Ces dernières devraient bénéficier de taux d’intérêt à peine supérieurs à ceux proposés par les banques, nettement en dessous des conditions accordées aux particuliers pour les prêts personnels.

Important Pour autant, le taux d’intérêt n’est pas la priorité pour les clients ciblés. Le top 3 de leurs préoccupations est composé de l’augmentation du montant du microcrédit, une amélioration du suivi et de l’accompagnement et la variabilité des conditions.

Archives

Le meilleur taux pour votre crédit conso
Montant de votre prêt
Durée
12 ans
Je compare les taux
à la une
publicite
services
publicite
Trouver gratuitement
et en 5 minutes le meilleur
taux sur notre comparateur
crédit conso
quels taux ?
Crédit conso
En quelques minutes, comparez les meilleures offres de crédit adaptées à votre projet.
Étude
gratuite et sans
engagement
obtenez des taux personnalisées en quelques minutes
Quel taux pour votre crédit ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.