Repli confirmé sur le marché de l’automobile russe

Repli confirmé marché automobile russe

Après une embellie de deux ans, le décrochage du marché de l’automobile russe s’est confirmé en avril dernier. Les chiffres publiés par l’Association of European Businesses (AEB) font état de plus de 148 000 véhicules neufs légers et utilitaires vendus le mois dernier, en baisse de 2,7 % sur un an. La tendance devrait se poursuivre en 2019.

Un ralentissement dû au contexte économique morose

Après avoir chuté pendant quatre ans, les ventes de voitures en Russie étaient reparties à la hausse en 2017, profitant de la reprise de la croissance économique qui a suivi une récession de deux ans. Mais depuis le début de l’année, l’heure est au ralentissement. Pour la première fois depuis deux ans, la courbe s’est inversée en février, avant de remonter avec l’arrivée du printemps, avant de retomber en avril.

L’essoufflement de février avait été attribué à l’augmentation de la TVA, entrée en vigueur au 1er janvier 2019. Mais le mouvement semble perdurer, ce qui fait craindre aux constructeurs un problème plus profond, résultant du contexte morose actuel et de la dégradation continue du pouvoir d’achat des ménages ces cinq dernières années. En proie à des difficultés financières, les Russes sont moins enclins à souscrire un prêt auto.

Des baisses notables pour la plupart des marques

La marque Lada, leader du marché local et dont le fabricant, Avtovaz, appartient au groupe Renault, se distingue du lot en affichant des ventes en hausse de 5 % par rapport à l’année dernière. Une progression identique est enregistrée chez Renault, numéro quatre en Russie, devancée par les deux firmes sud-coréennes Kia (+1 %) et Hyundai (-3 %).

Les autres marques, en revanche, subissent des baisses plus ou moins importantes de leurs ventes d’une année à l’autre, à commencer par Nissan (-55 %), Chevrolet (-37 %) ou encore Mazda (-28 %). Toyota s’en sort mieux avec un repli de 4 %. Quant à Ford, dont les chiffres diminuent de 23 %, se préparer à se retirer du segment des véhicules légers.

Une nette décélération en perspective pour 2019

Pour 2019, les constructeurs tablent sur une augmentation de seulement 3,6 % avec 1,87 million de véhicules, loin derrière les 12,8 % de hausse constatés l’an dernier. En comparaison, en 2012, quand la Russie occupait le deuxième rang mondial après l’Allemagne le volume de ventes avait atteint trois millions d’unités.

En 2016 déjà, par rapport à 2012, le marché s’est réduit de moitié, alors que les grands noms de l’industrie avaient réalisé des investissements massifs. En effet, ses performances reposant largement sur le taux de change et le pouvoir d’achat, il a subi de plein fouet la crise provoquée par les sanctions infligées à Moscou dans le cadre du conflit ukrainien, ainsi que la dégringolade du cours du pétrole.

Archives

Le meilleur taux pour votre crédit conso
Montant de votre prêt
Durée
12 ans
Je compare les taux
à la une
publicite
services
publicite
Trouver gratuitement
et en 5 minutes le meilleur
taux sur notre comparateur
crédit conso
quels taux ?
Crédit conso
En quelques minutes, comparez les meilleures offres de crédit adaptées à votre projet.
Étude
gratuite et sans
engagement
obtenez des taux personnalisées en quelques minutes
Quel taux pour votre crédit ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.