Le réseau électrique français peut absorber l’essor des véhicules verts

Réseau électrique français pour véhicule vert

D’après les constructeurs automobiles, un million de véhicules électriques pourraient circuler sur les routes françaises d’ici 2022-2023. Les ventes devraient s’accélérer pour se rapprocher de 5 millions d’unités à l’horizon 2028, et grimper jusqu’à 16 millions en 2035. Pour le Réseau de transport d’électricité (RTE), l’alimentation de ces voitures « vertes » est assurée. Tous les voyants sont donc au vert pour l’essor des EV en France.

Pas de menace des EV sur l’approvisionnement électrique de la France

Selon une récente étude réalisée conjointement par RTE et Avere-France,

L’Hexagone est prêt pour le développement des véhicules électriques.

Cette conclusion devrait rassurer les acteurs du marché et les autorités, qui ne cachent pas leurs ambitions en termes de ventes. En effet, de 223 000 électriques et hybrides à l’heure actuelle, à un million dans 3 à 4 ans, leur nombre devrait être multiplié par 5 en 2028 avant d’atteindre près de 16 millions à l’horizon 2035, VP et utilitaires légers confondus.

Important Mais même si une telle croissance se réalisait, RTE ne redoute aucun impact majeur sur l’approvisionnement en électricité, soulignant que la part des transports individuels et collectifs sur la consommation totale du pays ne devrait pas dépasser 10 %.

Pour le gestionnaire du réseau haute tension, les pics de puissance, y compris le soir, moment de forte consommation, devraient être maîtrisés. Concernant les recharges en vue de longs trajets, ils se produisent principalement à la veille des week-ends et des départs en vacances et là encore, des marges suffisantes sont prévues. Même une vague de froid durant les fêtes de fin d’année semble gérable.

La mobilité électrique, une solution économique et écologique

Important Il convient également de tenir compte de l’écart de prix entre l’essence et l’électricité, puisque pour 14 000 kilomètres parcourus par an, les dépenses de recharge d’une voiture de moyenne gamme 100 % électrique varieraient entre 280 et 340 euros.

Même si le modèle électrique est plus cher à l’achat, son coût complet de détention, incluant les frais d’un éventuel crédit auto, ne sera guère plus élevé que celui d’une automobile à motorisation thermique.

Mais surtout, « Il contribuera à une diminution drastique des émissions de CO2, qui proviennent encore à 40 % du secteur du transport », indique RTE.

Important Les auteurs de l’étude avancent que même avec des batteries électriques fabriquées en Chine, la mobilité électrique pourrait permettre chaque année un gain de 18 millions de tonnes de CO2 équivalent d’ici à 2035.

Les émissions pourraient être réduites davantage par le transfert de la production de batteries sur le territoire français, le développement des transports en commun et un pilotage plus intelligent de la recharge.

Important Sur ce dernier point, en s’appuyant sur le solaire ou l’éolienne afin de limiter les appels de puissance sur la production nucléaire, RTE anticipe des économies annuelles de 1 milliard d’euros.

Archives

Le meilleur taux pour votre crédit conso
Montant de votre prêt
Durée
12 ans
Je compare les taux
à la une
publicite
services
publicite
Trouver gratuitement
et en 5 minutes le meilleur
taux sur notre comparateur
crédit conso
quels taux ?
Crédit conso
En quelques minutes, comparez les meilleures offres de crédit adaptées à votre projet.
Étude
gratuite et sans
engagement
obtenez des taux personnalisées en quelques minutes
Quel taux pour votre crédit ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.