Rénovation énergétique : les travaux les plus fréquents en 2018

Travaux renovation énergetique fréquent en 2018

Le site internet de conseil en économies d’énergie QuelleEnergie publie la liste des cinq types de travaux de rénovation énergétique les plus fréquemment réalisés par les ménages français en 2018. Les résultats proviennent de l’étude de plus de 340 000 projets ayant fait l’objet d’une demande de devis auprès d’un professionnel RGE.

Isolation des combles et des murs

L’isolation des combles prend la tête du classement de QuelleEnergie avec 18 % des projets enregistrés sur sa plateforme, un chiffre en progression de 6 points de pourcentage sur un an. L’importance accordée à ce type de travaux s’explique par le fait que, selon l’Ademe, le toit est responsable de 30 % des déperditions thermiques.

De plus, le retour sur investissement potentiel est élevé au regard des dépenses engagées. Dans le cadre du Pacte Energie Solidarité, le reste à payer pour les ménages les plus modestes est limité à un euro. Par ailleurs, le prêt travaux est d’une aide précieuse pour le financement.

Les murs d’une habitation peuvent eux aussi être à l’origine d’un quart des déperditions d’énergie, raison pour laquelle leur isolation représente un projet sur dix enregistrés sur le site dédié à la rénovation énergétique, et occupe la 3e place du classement. Le plus souvent, les ménages privilégient l’isolation par l’intérieur, plus simple à mettre en œuvre, qu’il s’agisse de murs trop fins incapables de retenir le froid et la chaleur ou de murs trop épais longs à chauffer et qui augmente le chauffage utilisé.

Passage au double vitrage

Vient en 2e position le remplacement des fenêtres par du double vitrage, projets qui représentent 13 % de l’ensemble. Le dynamisme de cette activité observé l’année dernière est probablement dû à la suppression du crédit d’impôt pour les fenêtres depuis le 1er juillet 2018 alors que les parois vitrées mal isolées sont responsables de 15 % de déperditions thermiques d’un logement.

Installation d’un poêle à bois ou d’une chaudière gaz à condensation

Avec 11 % des projets les plus plébiscités en 2018, l’installation d’un poêle à bois, qui utilise des bûches ou des granulés, arrive en 3e position. Si cette solution de chauffage est autant appréciée des Français, c’est parce qu’elle est très bon marché et offre un rendement inégalé.

Pour réduire les coûts d’acquisition, les Français peuvent recourir à l’un des nombreux dispositifs prévus à cet effet, dont

  • la Prime Quelle Energie,
  • le crédit d’impôt pour un équipement ayant le label Flamme Verte ou la certification Qualibois.

Complétant le top 5, on retrouve la chaudière gaz à condensation, qui représente 6 % des solutions de rénovation les plus prisées des Français. Avec une performance qui permet une baisse de la consommation d’énergie jusqu’à 35 %, et combinée à différentes aides, elle se rentabilise en 6 ans.

Archives

Le meilleur taux pour votre crédit conso
Montant de votre prêt
Durée
12 ans
Je compare les taux
à la une
publicite
services
publicite
Trouver gratuitement
et en 5 minutes le meilleur
taux sur notre comparateur
crédit conso
quels taux ?
Crédit conso
En quelques minutes, comparez les meilleures offres de crédit adaptées à votre projet.
Étude
gratuite et sans
engagement
obtenez des taux personnalisées en quelques minutes
Quel taux pour votre crédit ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.