Quel est le coût de revient réel d’un logement en copropriété ?

Cout revient reel logement copropriete

Le coût d’un appartement ne se limite pas à son prix d’achat. En effet, les nouveaux propriétaires doivent prendre en compte d’autres dépenses obligatoires incluant, entre autres, les frais de notaire, le coût du prêt immobilier, les charges pour l’entretien des parties communes et les travaux de rénovation. Selon les calculs effectués par l’Association des responsables de copropriétés (ARC), les dépenses liées aux travaux de copropriété représentent 35 % des charges.

Les futurs acquéreurs ne sont pas informés du prix de revient du logement

Important Souvent, les ménages qui souhaitent acheter un appartement ne sont pas au courant de l’existence des charges de fonctionnement de copropriété.

Une fois devenus propriétaires, ils refusent de participer aux dépenses générées par les travaux collectifs, incontournables pour prévenir la dégradation rapide de l’immeuble et des équipements communs.

L’ARC souligne à cet effet

« L’importance de l’information des futurs acquéreurs sur ces obligations avant la finalisation du contrat de vente ».

Cela leur permet d’intégrer les coûts des travaux de copropriété dans leurs budgets et d’éviter ainsi les impayés.

Les copropriétaires qui ne disposent pas de suffisamment de ressources pour y faire face peuvent toujours envisager de contracter un prêt travaux. Ce type de financement peut être souscrit par le Syndic en vue de financer :

  • des travaux portant sur les parties communes d’un immeuble (ravalement de façade, réfection de la toiture, rénovation du système de chauffage, etc.),
  • des travaux portant sur des parties privatives, mais présentant un intérêt collectif (pose de compteurs individuels, etc.).

Dans la même optique, il leur est également possible de contracter un éco-PTZ « copropriété », pour le financement des travaux visant à améliorer la performance énergétique de la copropriété.

L’écart entre le prix d’achat et le coût de revient peut être très important

Selon toujours l’ARC

« Les frais de notaire, le coût du crédit et les charges des travaux collectifs peuvent doubler le prix initial d’un logement en copropriété ».

Toutefois, ce fort renchérissement des coûts ne s’applique pas à l’ensemble des grandes villes françaises.

En effet, pour Paris, l’écart entre le prix d’achat et le coût de revient est d’environ 20 % pour un appartement de 62 m² (585 497 euros - 707 495 euros). Celui-ci atteint près de 120 % à Saint-Étienne pour un logement de 66 m² (62 200 euros - 136 805.17 euros).

Archives

Le meilleur taux pour votre crédit conso
Montant de votre prêt
Durée
12 ans
Je compare les taux
à la une
publicite
services
publicite
Trouver gratuitement
et en 5 minutes le meilleur
taux sur notre comparateur
crédit conso
quels taux ?
Crédit conso
En quelques minutes, comparez les meilleures offres de crédit adaptées à votre projet.
Étude
gratuite et sans
engagement
obtenez des taux personnalisées en quelques minutes
Quel taux pour votre crédit ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.