Les Canadiens empruntent moins, mais le taux d’endettement des ménages reste élevé

Canadiens moins d'emprunt mais taux d'endettement important

La Banque du Canada avait mis en place des mesures drastiques afin de protéger les ménages du surendettement. Ses efforts semblent avoir porté leurs fruits puisque le montant des nouveaux crédits a sensiblement diminué. Néanmoins, le niveau des revenus ayant également baissé, aucune régression du taux d’endettement n’a été enregistrée.

Les crédits aux particuliers baissent de 1,7 milliard sur un trimestre

Du deuxième au troisième trimestre 2018, le montant total des prêts aux particuliers octroyés aux Canadiens est passé de 20 milliards de dollars à 18,3 milliards. Cette baisse concerne le crédit hypothécaire et non hypothécaire, ainsi que le crédit à la consommation.

Important À l’origine de ce recul se trouvent notamment les hausses successives des taux d’intérêt appliquées depuis l’été 2017. Ces augmentations font partie des mesures prises par la banque centrale canadienne face à la menace croissante du surendettement des ménages.

Important La remontée du taux directeur continue aussi cependant d’impacter le budget des foyers de façon conséquente.

Un économiste estime d’ailleurs qu’une étude sur la manière dont ces majorations affectent les emprunteurs devrait être réalisée. Les résultats de cette analyse permettront de comprendre leur situation et de concevoir des solutions pertinentes à l’endettement élevé des particuliers qui reste préoccupant.

Un endettement qui dépasse 177 % des revenus disponibles

L’évolution des besoins des ménages et les offres alléchantes des organismes de prêt aidant, les Canadiens ont pris l’habitude de contracter des crédits importants au cours des dernières décennies. Toutefois, les mesures de prévention du surendettement mises en œuvre par la Banque du Canada pour freiner le recours à ce type de financement ont été efficaces.

Important Aujourd’hui, les ménages empruntent moins, bien que le ratio d’endettement reste constant.

Entre juillet et septembre 2018, il était de 177,5 % contre 177,4 % au trimestre précédent , soit 173,8 % en base non ajustée, hors droits de pension. Les Canadiens doivent donc plus de 1,77 dollar pour 1 dollar de revenu.

L’analyste économique Priscilla Thiagamoorthy explique cette situation par

« La réduction des revenus disponibles qui a masqué l’effet de la diminution du montant des crédits. Ce contexte défavorable a d’ailleurs entraîné un bilan économique peu satisfaisant pour le pays ».

Priscilla Thiagamoorthy

Archives

Le meilleur taux pour votre crédit conso
Montant de votre prêt
Durée
12 ans
Je compare les taux
à la une
publicite
services
publicite
Trouver gratuitement
et en 5 minutes le meilleur
taux sur notre comparateur
crédit conso
quels taux ?
Crédit conso
En quelques minutes, comparez les meilleures offres de crédit adaptées à votre projet.
Étude
gratuite et sans
engagement
obtenez des taux personnalisées en quelques minutes
Quel taux pour votre crédit ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.