225 milliards d’euros d’investissements avec une rentabilité nulle pour la voiture électrique

Investissements rentabilité nulle pour voiture électrique

Le passage à la mobilité électrique imposerait aux constructeurs automobiles de débourser un total de 225 milliards d’euros d’ici 2023. C’est ce qu’affirme le journal économique italien « Il Sole 24 Ore ». Or, le problème n’est pas tant le montant des investissements, mais la rentabilité quasi nulle qui pourrait impacter lourdement les finances de nombreux acteurs du secteur.

225 milliards d’euros d’investissements requis pour l’électrique

Pour satisfaire aux exigences d’une industrie en pleine réinvention, les constructeurs doivent se mettre à la voiture électrique. Mais la mise en place d’une telle révolution en une période aussi courte coûte très cher. Selon le quotidien d’information Il Sole 24 Ore, qui reprend une étude du cabinet Alix Partner,

les groupes automobiles vont dépenser environ 225 milliards d’euros d’ici 2023.

Alix Partner

Seulement, cette somme colossale ne pourra certainement pas être compensée par les ventes. En effet, sur le segment de l’électrique, les ventes se font pour l’instant à perte. Une étude allemande révélait récemment que « le solde négatif vendu chez Tesla est supérieur à 10 000 euros ».

La situation a donc tout du casse-tête pour les grandes marques. Pour attirer les acheteurs, ils doivent écouler des volumes importants et revoir les prix à la baisse, la question du financement auto représente encore un frein majeur. Pourtant, la part de la voiture électrique sur l’ensemble du marché mondial stagne à moins de 2 %.

Une transition contrainte par les politiques antipollution des pays d’Europe

Et l’équation se complique lorsque l’on y intègre la conduite autonome, qui nécessite 50 milliards d’euros en plus au cours des quatre à cinq prochaines années. Cela représente l’équivalent de la moitié des bénéfices nets avant impôts dégagés par l’industrie automobile mondiale sur la période 2014-2018. Autant dire que l’entreprise est quasiment impossible… et pourtant indispensable.

L’on peut dès lors s’interroger sur le sens de cette marche forcée vers les solutions de mobilité affichant le minimum d’émissions de gaz à effet de serre. D’après le journal italien,

la transition ne vise pas à répondre à une réelle demande des consommateurs ou à un plan stratégique des constructeurs.

En réalité, le changement serait la conséquence des politiques antipollution appliquées par tous les pays européens, qui prévoient des amendes et des restrictions de circulation pour les véhicules dotés de moteurs thermiques, contraignant toutes les parties à adopter des technologies plus propres.

Archives

Le meilleur taux pour votre crédit conso
Montant de votre prêt
Durée
12 ans
Je compare les taux
à la une
publicite
services
publicite
Trouver gratuitement
et en 5 minutes le meilleur
taux sur notre comparateur
crédit conso
quels taux ?
Crédit conso
En quelques minutes, comparez les meilleures offres de crédit adaptées à votre projet.
Étude
gratuite et sans
engagement
obtenez des taux personnalisées en quelques minutes

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.