Les étudiants américains sont de plus en plus insolvables

Insolvabilité de plus en plus flagrante des étudiants américains

Le prêt étudiant est quasi inéluctable pour les étudiants souhaitant poursuivre leurs études à l’université. À ce stade, beaucoup de parents refusent de financer les études de leurs enfants et ne les aident souvent que partiellement. Mais un constat a été fait par le think tank Urban Institute : le nombre d’étudiants insolvables augmente de manière inquiétante.

Les minorités sont en grandes difficultés

Sur les 8 millions d’étudiants se retrouvant dans l’incapacité de rembourser leur prêt, la majorité est constituée par les jeunes issus des minorités ethniques (afro-américains et hispaniques). C’est en tout cas ce que les chiffres collectés de 2010 à 2016 laissent transparaitre. La plupart du temps, les jeunes issus de ces milieux (sans aucunement tomber dans des stéréotypes ou donner foi aux idées reçues) ont des revenus modestes, et bien que les crédits à la consommation qu’ils souscrivent ne constituent pas réellement une somme exorbitante, rares sont ceux qui peuvent faire face aux remboursements.

Important C’est d’ailleurs un paradoxe puisque, pour les organismes de crédits, les prêts les moins importants sont généralement ceux dont le recouvrement pose problème. L’autre raison qui explique cela, c’est que bien souvent, les étudiants n’arrivent pas au bout de leur cursus, n’obtiennent pas de diplômes et, à fortiori, ne décrochent pas d’emplois pouvant leur permettre de rembourser convenablement leur prêt.

Pour entrer un peu plus en profondeur, l’étude menée par Urban Institute a dévoilé que :

« 33 % des prêts « perdus » n’excèdent pas les 5 000 dollars. À l’inverse, seulement 15 % des prêts de plus de 35 000 dollars n’ont pas pu être remboursés par leurs souscripteurs ».

Il n’y a donc pas de lien direct entre le défaut de paiement et l’importance du prêt.

La situation risque encore de s’aggraver

Si on faisait initialement état de 8 millions de « mauvais payeurs » (sur 40 millions), en s’appuyant sur les données collectées par le think tank, ce chiffre a de grandes chances de passer à 15 millions d’ici 5 ans, une prévision « pessimiste », mais cohérente et non dénuée de sens, si on tient compte du fait qu’un million d’Américains sont frappés d’incapacité de paiement chaque année.

 

J’emprunte
sur
15 ans
Quel taux pour votre projet ?
J’emprunte
sur
12 ans
Quel taux pour votre projet ?

Archives

Quel taux pour votre crédit ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.