La hausse des crédits se maintient au plus haut niveau depuis 2009

951654196

Le secteur du crédit poursuit sa croissance à plus de 3 %, d’après le dernier rapport de la Banque centrale européenne (BCE), qui maintiendra ses taux au plancher. Parallèlement, l’institution veut sortir progressivement du QE d’abord en réduisant, puis en arrêtant définitivement le rachat de dettes. L’objectif étant de consolider la reprise de l’inflation et relancer l'économie.

Une progression continue favorisée par les taux bas de la BCE

Le rapport publié par la Banque centrale européenne (BCE) le 28 août dernier montre une croissance de +3,4 % des crédits en juillet, un chiffre ajusté et qui inclue les prêts aux entreprises et aux ménages.

Important Ainsi, la progression continue observée en mai (+3,3 %) et en juin (+3,5 %) se poursuit, il s’agit des niveaux les plus hauts enregistrés depuis 2009.

Concernant les crédits accordés aux ménages, les crédits immobiliers ont augmenté de +3,4 %, contre une hausse de +7,3 % pour les crédits à la consommation. Les prêts aux entreprises ont pour leur part bondi de +4,1 %.

Le dynamisme du secteur est soutenu par la politique monétaire ultra-accommodante de la BCE qui consiste à « maintenir les taux au plancher  jusqu’à l’été 2019 », comme l’institution l’a affirmé en juillet.

Vers une relance de l’inflation et de la croissance

La masse monétaire M3 qui sert d’indicateur avancé de l’inflation et d’outil de rationalisation de la politique monétaire pour la BCE a ralenti à +4 %, contre +4,5 % en juin.

Important De leur côté, l’inflation et la croissance ont progressé en juillet, affichant respectivement une augmentation de +2,1 % et +1,1 %.

Cette hausse s’inscrit dans les objectifs de la BCE, qui souhaite mettre en place une politique monétaire

prudente et persévérante

tout en

surveillant étroitement la transmission des risques

Peter Praet

, selon les déclarations de Peter Praet, chef économiste de la BCE.

On attend donc l’application des mesures annoncées en juin, notamment en ce qui concerne le quantitative easing ou « QE ». La BCE prévoit de cesser ce programme à la fin de l’année en diminuant petit à petit le rachat de dettes publiques et privées, afin de relancer l’inflation et la croissance dans les 19 pays de la zone euro.

Important En juin, le montant des rachats mensuels d’actifs s’élevait à 30 milliards d’euros, et la BCE envisage de le baisser à 15 milliards d’euros d’octobre à décembre.

J’emprunte
sur
15 ans
Quel taux pour votre projet ?
J’emprunte
sur
12 ans
Quel taux pour votre projet ?

Archives

Quel taux pour votre crédit ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.