Dette des ménages au Canada : les voyants sont au rouge

Dette des ménages canadiens voyant au rouge

La Banque du Canada a récemment publié des chiffres alarmants sur l’endettement des ménages canadiens. A la fin de l’année dernière, le total des dettes contractées par ces derniers a dépassé les 2 000 milliards de dollars. La situation commence à susciter de vives inquiétudes parmi les établissements financiers, mais également les autorités.

L’endettement des ménages canadiens au plus haut

Important Dans un contexte de croissance molle, le crédit constitue un véritable levier de développement économique. Mais lorsque l’endettement devient excessif et mal maîtrisé, les risques de crise financière sont réels.

À l’heure actuelle, l’endettement des ménages canadiens représente près de 170 % de leurs revenus disponibles, alors que ce taux était « seulement » de 87 % à la fin des années 1980.

Habituées à prêter à livre ouvert afin de séduire le maximum de clients, les banques ont commencé à durcir leurs conditions d’octroi. Une tendance initiée par la Banque du Canada qui a révisé ses taux d’intérêt à la hausse dans le but de limiter le recours au crédit.

Les hypothèques : principale cause d’endettement

Plus que les crédits à la consommation, les prêts hypothécaires constituent la première cause d’endettement des Canadiens. En effet, les jeunes salariés qui ont l’intention de devenir propriétaires de leur logement ne disposent pas de revenus suffisants pour concrétiser leur projet et se retrouvent souvent obligés de souscrire un crédit.

Important En l’espace de 30 ans, les prêts hypothécaires ont littéralement explosé, encouragés par la faiblesse des taux immobiliers et des prix qui ont peu augmenté.

La crise financière puis économique mondiale de 2008 est entretemps passée par là, entrainant le gel des salaires et, par conséquent, la baisse des revenus. Ce qui a favorisé davantage le recours à l’emprunt bancaire.

Dans ce contexte, le crédit s’est révélé comme une alternative évidente pour les candidats à l’accession. Résultat : le volume de la dette a inexorablement progressé. Fin 2017, plus de 75 % de la dette des ménages canadiens concernaient des prêts hypothécaires.

Le crédit ne présente donc pas que des avantages et de surcroît, s’il s’agit de prêt hypothécaire. Sur le marché, les demandes s’accroissent, mais les offres n’arrivent pas à suivre. De manière inéluctable, les prix flambent.

Avec un pouvoir d’achat en baisse, les ménages n’ont d’autres choix que de s’endetter. Certains sont même contraints de souscrire un nouveau crédit pour rembourser le précédent. Au dernier trimestre 2017, la dette des Canadiens a été presque multipliée par trois, passant de 620,7 milliards de dollars à plus de 2 000 milliards.

J’emprunte
sur
15 ans
Quel taux pour votre projet ?
J’emprunte
sur
12 ans
Quel taux pour votre projet ?

Archives

Quel taux pour votre crédit ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.