Ce que les institutions financières ont retenu de la faillite de Lehman Brothers

Ce que les institutions financières retiennent faillite de Lehman Brothers

Lehman Brothers signera encore un nouveau chèque au mois d’octobre : la banque à l’origine de l’énorme dépression de 2008 n’a pas fini de rembourser ses créanciers. Aujourd’hui, les acteurs du monde financier ont retenu la leçon, et la faillite d’un établissement ne devrait plus s’étendre à l’ensemble du système.

A l’origine du mal : les prêts « subprimes »

Les causes de cette faillite remontent aux crédits hypothécaires « subprime ». Les biens immobiliers acquis à l’aide de prêts avaient constitué une garantie pour les banques, et la valeur de ces acquisitions était censée augmenter au fil du temps.

Or, en 2007, le marché immobilier connait d’énormes difficultés, engendrant une perte de valeur de ces biens. Les banques ayant octroyé des crédits garantis par ces constructions se voient alors exposées à la faillite.

C’est le cas de Lehman Brothers, dont le portefeuille « subprime » s’élève à 85 milliards de dollars. Contrairement à d’autres établissements comme Bear Stearns ou AIG, la banque n’est pas secourue par les pouvoirs publics.

Important Son bilan atteint 700 milliards de dollars, lorsque ses actions se sont effondrées à mi-septembre 2008.

Une faillite qui entraine une récession mondiale

Les conséquences de cette débâcle sont nombreuses, dans un contexte marqué par l’aversion pour le risque : contraction des crédits et du prêt à la consommation, réduction des investissements, augmentation des épargnes de précaution… La croissance passe au négatif à -1,7% en 2009. La même année, la récession atteint -3,5% dans les pays de l’OCDE.

Depuis 2007, les institutions financières ont dû payer 321 milliards d’euros d’amendes, dont plus de la moitié (63 %) concernaient les banques américaines.

Important Quant à Lehman, l’établissement devait rembourser plus de 350 milliards de dollars à ses créanciers. Jusqu’à présent, seulement 123 milliards ont été versés.

Les banques sont désormais mieux contrôlées

Aujourd’hui, pour éviter une telle contagion, les régulateurs imposent aux banques de constituer un fonds destiné à absorber les pertes. Ainsi, les fonds publics ne doivent être utilisés qu’en dernier recours.

Le respect de l’éthique est également renforcé, et les banques doivent limiter leurs activités de comptes propres. Elles doivent aussi respecter des ratios de liquidité.

En Europe, les 130 plus grandes banques sont directement surveillées par la Banque centrale européenne depuis 2014.

Archives

Le meilleur taux pour votre crédit conso
Montant de votre prêt
Durée
12 ans
Je compare les taux
à la une
publicite
services
publicite
Trouver gratuitement
et en 5 minutes le meilleur
taux sur notre comparateur
crédit conso
quels taux ?
Crédit conso
En quelques minutes, comparez les meilleures offres de crédit adaptées à votre projet.
Étude
gratuite et sans
engagement
obtenez des taux personnalisées en quelques minutes
Quel taux pour votre crédit ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.