Menu Crédit consommation

Négocier un crédit auto plus avantageux grâce à l’apport personnel

Négocier crédit auto plus avantageux avec apport personnel

Sur un marché de l’automobile très dynamique, les acheteurs d’un véhicule neuf ou d’occasion disposent de différentes solutions de financement. Et si l’essor de la LOA est indéniable, le prêt auto classique reste une option très prisée des Français. L’apport personnel n’est pas obligatoire, mais il facilite l’obtention des fonds sollicités à des conditions plus avantageuses.

L’apport personnel, un moyen de bénéficier de meilleures conditions de prêt

Les personnes qui ne souhaitent pas puiser dans leur épargne pour faire l’acquisition d’une voiture sont nombreuses à recourir au crédit auto si elles n’optent pas pour la location. La somme empruntée est remboursée pendant deux à cinq ans par des mensualités fixes dont le montant est adapté aux moyens de l’acheteur, qui évite ainsi de déséquilibrer son budget.

Ce prêt dit « affecté » est évidemment rémunéré. Le taux appliqué est déterminé suivant le capital souscrit et la durée de remboursement. Les personnes en mesure de fournir un apport initial important se voient proposer des conditions plus attractives. En effet, pour les organismes financiers, cela signifie que le client dispose d’une capacité d’épargne, ce qui réduit le risque associé à son profil. Non seulement la demande a plus de chances d’être acceptée, mais les échéances sont allégées et la période d’endettement est raccourcie, donc le coût total du financement diminue.

Possibilité de prêt sans apport, mais à des conditions moins attractives

Important À l’inverse du crédit immobilier, les banques accordent des crédits auto couvrant la totalité du prix de l’automobile souhaitée.

Mais considérant le risque plus élevé concernant la capacité de remboursement du client, elles appliquent un taux moins avantageux sur une durée généralement plus longue. Le montant des intérêts versés augmente par conséquent d’autant.

Un crédit auto engage son souscripteur pendant quelques années. Aussi, même s’il est tentant de maximiser son apport personnel pour s’endetter le moins possible, il est fortement conseillé de garder la trésorerie pour faire face aux éventuels coups durs.

Par ailleurs, même si elle n’est pas obligatoire, prendre une assurance emprunteur est très utile pour protéger les deux parties des éventuels aléas de la vie. En cas de décès, d’invalidité, d’incapacité de travail ou de perte d’emploi du souscripteur, l’assureur prend en charge partiellement ou intégralement le capital restant dû.

Archives

Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top