Les travaux de rénovation réalisés jugés insuffisants par l’Ademe

Travaux rénovation insuffisants Ademe

L’Ademe fait le point sur les travaux de rénovation énergétique des maisons individuelles via une étude baptisée Trémi. Le rapport montre une minorité d’opérations ayant permis des gains énergétiques conséquents, loin des objectifs nationaux. À l’inverse, les ménages sont satisfaits, leur priorité étant l’amélioration du confort de leur maison, devant la baisse de la facture d’énergie.

Des résultats insuffisants pour l’Ademe

Important Selon l’étude de l’Ademe, 32 % des maisons individuelles ont fait l’objet de travaux entre 2014 et 2016, pour un total de 59,3 milliards d’euros.

Dans 5 % des cas (260 000 chantiers), l’habitat a amélioré son efficacité énergétique de l’équivalent d’au moins deux classes de DPE. 20 % des rénovations ont permis un gain d’une classe de DPE.

Important Les trois quarts des opérations n’ont eu aucune influence sur le DPE.

Les travaux ayant produit les meilleurs résultats sur le plan énergétique ont nécessité un budget par logement de 25 900 euros contre 15 900 euros pour ceux qui n’ont permis de progresser que d’un niveau et 9 700 euros pour les autres. Avec de tels chiffres, il est facile de comprendre que le manque de moyens empêche les ménages d’entreprendre des travaux supplémentaires après la fin d’un premier chantier, malgré les conditions attractives des prêts travaux.

L’Ademe s’inquiète de ce bilan qui montre l’étendue des efforts à déployer pour que le parc de logements en France soit conforme à la norme BBC d’ici à 2050.

Priorité au confort devant la baisse de la consommation d’électricité

Important Les ménages accordent la priorité à l’isolation des ouvertures, devant la toiture, les murs et le chauffage. Ce faisant, 8 Français sur 10 cherchent à rendre leur logement plus confortable, la baisse de la dépense énergétique n’étant mentionnée que par 50 % d’entre eux.

C’est d’ailleurs sur la base de ce constat que les pouvoirs publics ont choisi d’axer leur communication sur la question du confort, d’autant que le coût de l’énergie n’est pas encore jugé prohibitif.

Important Contrairement à l’Ademe, les ménages sont majoritairement satisfaits de l’impact positif des travaux effectués sur le confort thermique de leur domicile (83 %) et leur facture énergétique (61 %).

Les prestations des entreprises et artisans sollicités ont par ailleurs obtenu une bonne appréciation par plus de 9 particuliers sur 10. Il reste que seulement 64 % de ces professionnels ont fourni aux clients l’accompagnement nécessaire pour évaluer précisément la performance énergétique de leur logement.

L’aide perçue par un peu moins de la moitié des particuliers leur a par ailleurs permis de s’offrir les services d’un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) ; le recours à un tel prestataire est d’ailleurs l’une des conditions d’obtention de ces incitations. Celles octroyées par l’Anah en particulier semblent convaincre plus de personnes d’engager des travaux (près de 40 % contre 18 % pour l’ensemble des bénéficiaires d’aides à la rénovation).

Important Concernant le rôle des professionnels pour accélérer la rénovation énergétique des habitats individuels, l’Ademe souligne celui de l’architecte indépendant, interlocuteur le plus fréquemment cité par les Français ayant réalisé les travaux les plus efficaces en matière de qualité énergétique.

Archives

Le meilleur taux pour votre crédit conso
Montant de votre prêt
Durée
12 ans
Je compare les taux
à la une
publicite
services
publicite
Trouver gratuitement
et en 5 minutes le meilleur
taux sur notre comparateur
crédit conso
quels taux ?
Crédit conso
En quelques minutes, comparez les meilleures offres de crédit adaptées à votre projet.
Étude
gratuite et sans
engagement
obtenez des taux personnalisées en quelques minutes
Quel taux pour votre crédit ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.