Le prêt conso, nouveau moteur de la croissance des revenus bancaires

Pret conso moteur croissance revenus bancaires

Les taux moyens des emprunts à l’habitat se maintiennent sous la barre de 1,5 %, contraignant les banques à rogner fortement sur leurs marges. Pour doper leur rentabilité, elles préfèrent miser sur le prêt à la consommation. Selon le dernier rapport de l’association française des sociétés financières, les encours de ce type de financement sont en forte progression.

Un produit apprécié des consommateurs et des banques

Au cours de l’année écoulée, le volume de demandes des différents types de crédits à la consommation a enregistré une hausse de 5 %. Le succès du prêt personnel est dû à des taux en repli, puisqu’en cinq ans, ils sont passés de 6 % à 3,6 % en moyenne.

De plus, à l’inverse des crédits affectés à l’achat d’un bien, l’utilisation des fonds n’a pas à être justifiée. Ce sont autant d’arguments pour attirer les ménages ayant besoin de trésorerie pour concrétiser les projets les plus divers sans puiser dans leur épargne.

Pour les banques aussi, le crédit à la consommation est un produit rémunérateur, ce qui explique les efforts déployés pour le promouvoir auprès des particuliers. Les statistiques de l’ASF montrent ainsi un encours cumulé de 42 milliards d’euros sur 12 mois glissants.

Des taux inférieurs à 1 % sur 36 à 48 mois

Dans un contexte de forte concurrence sur le marché du crédit à la consommation, les banques se livrent une véritable guerre des prix. Ainsi, pour un emprunt de 10 000 euros à 30 000 euros souscrit sur 12 mois, le taux chez la grande majorité des organismes financiers ne dépasse pas l’inflation (2,1 % en juin 2018). De nombreux acteurs en ligne accordent même des prêts à un taux inférieur à 1 % remboursables sur 36 mois, certains allant même jusqu’à 48 mois.

Ces conditions très attractives poussent les ménages français à recourir au crédit conso pour :

  • payer leurs impôts,
  • financer un voyage,
  • un mariage,
  • l’acquisition d’équipements pour le foyer,
  • la réalisation de travaux.

Mais l’achat d’une voiture est sans conteste la première motivation des emprunteurs.

Une forte croissance soutenue par le financement auto

Le financement d’automobiles neuves ou d’occasion est l’un des moteurs de la croissance fulgurante du prêt à la consommation. La comparaison avec les chiffres de 2017 montre des hausses respectives de 4,9 % et de 17,9 % du crédit auto affecté et de la location avec option d’achat, qui réalisent des performances proches des pics enregistrés avant la crise de 2008. La LOA en particulier connaît un succès croissant et sa part sur la production totale atteint 20 %. Pour les banques, le leasing présente un autre avantage non négligeable : il s’agit d’un outil très puissant pour conquérir et fidéliser les clients.

En revanche, le crédit renouvelable poursuit sa chute sous l’effet du durcissement de la réglementation combiné à son taux élevé. En baisse de 1,8 % à la fin du premier semestre 2018, il ne représente plus qu’un cinquième des prêts à la consommation accordés.

 

Archives

Le meilleur taux pour votre crédit conso
Montant de votre prêt
Durée
12 ans
Je compare les taux
à la une
publicite
services
publicite
Trouver gratuitement
et en 5 minutes le meilleur
taux sur notre comparateur
crédit conso
quels taux ?
Crédit conso
En quelques minutes, comparez les meilleures offres de crédit adaptées à votre projet.
Étude
gratuite et sans
engagement
obtenez des taux personnalisées en quelques minutes
Quel taux pour votre crédit ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.