Les principaux souscripteurs de crédits en Belgique sont les ménages les plus aisés

Des emprunteurs belges

Une étude menée par Wikifin sur le crédit montre que 66 % des Belges ont déjà souscrit un prêt ou plus. Elle révèle également que les ménages les plus aisés (dont le revenu mensuel dépasse 3001 euros) sont les plus enclins à recourir à un emprunt, puisque le pourcentage grimpe à 79 % dans cette catégorie.

Les ménages les plus aisés empruntent le plus

Important En Belgique, la moitié de la population a un crédit en cours, dont chaque mensualité représente en moyenne 864 euros.

62 % de ce montant est affecté au remboursement de l’emprunt hypothécaire, suivi par le prêt auto ou moto (23 %), le reste regroupant les prêts à la consommation finançant des achats et projets divers (voyage, électroménager, multimédia, etc.).

Pour les Belges aux revenus élevés, les financements sollicités servent à des achats essentiels (bien immobilier, automobile), ou à réaliser des investissements permettant de dégager une plus-value (travaux d’économie d’énergie).

Ils sont ainsi 71 % à s’être endettés pour un logement, contre 53 % pour ceux qui perçoivent entre 1750 euros et 3 000 euros mensuels et seulement 28 % pour ceux dont les revenus sont inférieurs à 1750 euros par mois. De même, ils sont les plus nombreux à avoir contracté un crédit pour améliorer la performance énergétique de leur habitation.

Ces types de crédits qui ne sont pas considérés comme tels

Important Outre les prêts « classiques », les Belges cumulent différents types de dettes qu’ils ne considèrent pas comme des crédits.

C’est le cas des cartes de magasins permettant les paiements étalés, uniquement mentionnés par 68 % des sondés, alors qu’elles sont toujours adossées à un crédit et donc, en cas d’incident de paiement, susceptible d’entraîner le fichage de leur détenteur.

De même, l’acquisition d’un smartphone avec abonnement intégré et la carte de crédit à débit différé de la banque ne sont classées comme des crédits que par 63 % et 60 % respectivement des répondants.

Cette dernière représente d’ailleurs la solution pour 15 % des Belges lorsqu’ils ne disposent plus d’argent sur leur compte à vue ou leur compte épargne. Les principales utilisations de ces fonds sont : vacances (16 %), habillement ou ordinateur (9 %), télévision (8 %), alimentation (8 %).

Ces chiffres traduisent l’importance de l’effort à faire en matière d’éducation financière des consommateurs, non seulement sur la portée de leurs achats, mais aussi sur les coûts cachés des différentes formes de crédits.

La banque reste la première source de crédit

Les banques traditionnelles restent les principaux pourvoyeurs de crédits (67 %), surtout à cause des emprunts hypothécaires. Les magasins (17 %) et la famille (13 %) suivent. Les proches représentent d’ailleurs une aide précieuse pour 26 % des personnes interrogées ayant besoin de compléter un prêt.

En outre, pour 44 % des jeunes de 18 et 35 ans ayant rencontré des difficultés de remboursement, la famille est intervenue.

Si plus de la majorité des Belges ont contracté un crédit, 15 % de la population a déjà subi un refus de la part des banques, voire 25 % chez les ménages modestes.

Archives

Le meilleur taux pour votre crédit conso
Montant de votre prêt
Durée
12 ans
Je compare les taux
à la une
publicite
services
publicite
Trouver gratuitement
et en 5 minutes le meilleur
taux sur notre comparateur
crédit conso
quels taux ?
Crédit conso
En quelques minutes, comparez les meilleures offres de crédit adaptées à votre projet.
Étude
gratuite et sans
engagement
obtenez des taux personnalisées en quelques minutes
Quel taux pour votre crédit ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.