Les Français font un usage plus prudent du crédit conso

 Carte de crédits et billets euros

Après la chute observée au lendemain de la crise de 2008, le marché du prêt à la consommation retrouve des couleurs depuis trois ans, mais reste en deçà de son niveau de 2007. D’après le rapport de l’Association Française des Sociétés Financières (ASF) pour février, les chiffres du secteur sont en progression de 6 % sur un an. En 2017, la production a ainsi atteint 40,9 milliards d’euros, encore loin des 44,6 milliards d’euros de 2007.

Le dynamisme du secteur automobile tire le prêt personnel vers le haut

Les lois Lagarde et Hamon ont fortement impacté le marché du crédit conso. Les évolutions réglementaires ont notamment durci les règles relatives au crédit renouvelable, accusé de contribuer au surendettement des ménages. En conséquence, sa part est passée de 41 % en 2009 à 25 % en 2017.

À l’inverse, le prêt personnel reprend des couleurs, porté en grande partie par l’excellente performance du marché automobile en 2017, les trois quarts des véhicules étant achetés à crédit.

Si le secteur a pu autant améliorer ses résultats, c’est en particulier grâce au succès de la location avec option d’achat (LOA). Ce mode d’acquisition de voitures neuves représente désormais 73 % de l’ensemble des financements accordés en 2017, soit une progression de 31 % depuis 2013.

Les projets durables en tête des motivations des souscripteurs de prêt conso

Cofidis, la filiale du Crédit Mutuel spécialisée dans le crédit conso, a confié à CSA Research le soin de réaliser une enquête visant à établir le profil type des emprunteurs.

L’établissement, qui s’est intéressé aux usages que les Français font des fonds obtenus, constate un changement majeur. Au lieu de servir à couvrir les besoins de trésorerie du quotidien, ils se destinent désormais à l’amélioration du cadre de vie des consommateurs, et à la concrétisation de projets durables.

Dans le détail, 43 % des sondés donnent la priorité à l’acquisition d’une voiture ou d’une moto. Les travaux de rénovation ou d’aménagement du logement arrivent en 2e position, réunissant 23 % des suffrages. 18 % des répondants ont cité pour leur part l’achat de biens d’équipement pour la maison.

La souscription d’un prêt conso, une démarche mûrement réfléchie

L’étude relève que les Français empruntent en moyenne 8 585 euros sur 40 mois. Les prêts les plus importants (9 321 euros en moyenne) sont accordés aux seniors âgés de 65 ans au moins.

L’analyse du mode de souscription montre la place grandissante qu’occupe le numérique dans le monde du crédit à la consommation. En effet, 30 % des personnes interrogées ont effectué leur démarche sur internet, soit à peine moins que ceux qui ont opté pour la procédure classique en agence physique (33 %).

Par ailleurs, plus d’un souscripteur sur deux a pris le temps de comparer en ligne les propositions de plusieurs établissements avant d’arrêter son choix et de vérifier leurs capacités de remboursement.

De manière générale, les souscripteurs d’un prêt conso s’engagent après mûre réflexion. Ce comportement prudent s’avère payant : 90 % des participants à l’enquête affirment honorer leur dette sans rencontrer de difficulté spécifique.

Archives

Le meilleur taux pour votre crédit conso
Montant de votre prêt
Durée
12 ans
Je compare les taux
à la une
publicite
services
publicite
Trouver gratuitement
et en 5 minutes le meilleur
taux sur notre comparateur
crédit conso
quels taux ?
Crédit conso
En quelques minutes, comparez les meilleures offres de crédit adaptées à votre projet.
Étude
gratuite et sans
engagement
obtenez des taux personnalisées en quelques minutes
Quel taux pour votre crédit ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.