Menu Crédit consommation

Le Crédit Agricole soutient la reprise économique de la Touraine et du Poitou

Capture ecran du site Crédit Agricole Touraine et Poitou

Le Crédit Agricole de la Touraine et du Poitou a publié ses résultats financiers pour le premier trimestre 2018. Les chiffres sont encourageants, avec une hausse des encours de crédits (+4,9 %), des encours de collecte globale (+3,8 %) et de collecte de bilan (+5,9 %). La digitalisation des services de la banque n’est pas étrangère à cette belle dynamique.

Une belle performance

Sur cette période, l’établissement a décaissé 447 M€ en nouveaux crédits, dont 243 M€ destinés à des projets « habitat » (en baisse de 31,3 % par rapport à la période précédente).

Malgré le recul de la demande de crédit habitat, le Crédit Agricole de la Touraine et du Poitou a vu ses parts de marché s’améliorer de +0,11 point.

Le crédit à la consommation est également en hausse, tiré principalement par le prêt auto. L’encours ressort à 53 M€, et la part de marché a augmenté de 0,55 point.

Les nouveaux financements à destination des professionnels, entreprises, agriculteurs et collectivités territoriales atteignent 151 M€.

La digitalisation des métiers a permis de soutenir l’activité

Ces progrès ont renforcé l’attractivité des produits bancaires, qui ont séduit 5 900 nouveaux clients. Le volume des contrats d’assurances de biens et de personnes a bondi de + 2,5 % à 228 600 contrats. Le programme de fidélité a permis à 17 900 professionnels et 128 500 ménages de bénéficier d’avantages tarifaires.

Important La hausse des encours de crédit et l’allègement des coûts de refinancement ont permis d’améliorer la marge d’intérêt d’activité de près de 1 M€.

En revanche, la marge sur portefeuille a reculé de -3,8 M€, ce qui a affecté le produit net bancaire.

Les investissements continus dans la force de vente et le digital ont permis de réduire les charges générales d’exploitation de -0,6%. Le rapport présente une bonne maîtrise du coût du risque affecté, qui ressort à 1,2 M€.

Le résultat net social demeure stable, et s’établit à 15,9 M€. Sous l’effet de l’étalement du paiement des indemnités destiné à alléger les coûts de financement, le résultat net consolidé en normes internationales enregistre un repli de -9,1%.

Sur ce premier trimestre, les capitaux propres consolidés ont progressé de +18,4 % pour se chiffrer à 2,1 Mds. Ceci s’explique principalement par l’application de la réglementation IFRS 9.

Plus proche de la clientèle

Les trois premiers mois de l’année ont été marqués par la refonte de l’organisation distributive au sein du réseau de caisses régionales.

Important Le contact direct avec les clients est privilégié, les circuits de décisions améliorés, et les lignes métiers renforcés pour les clientèles professionnelles et patrimoniales.

Au cours de ce premier trimestre, le nombre de visites sur le site web de l’établissement a connu une forte augmentation, de même que sur son application Ma Banque. Le volume de connexions par mois dépasse les 3,3 millions. Le temps ainsi gagné a pu être réalloué vers le conseil personnalisé, qui présente davantage de valeur ajoutée.

Archives

Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top