Plan Juncker : BNP Paribas et BEI renforcent leur action

 Billets euros et drapeau européen

Le groupe BNP Paribas et le groupe BEI, à travers sa filiale le Fonds Européen d'Investissement (FEI) et la Banque Européenne d'Investissement (BEI), prévoient de renforcer leur soutien aux entreprises européennes. Plus d’un milliard d’euros de financements nouveaux seront libérés. Ces financements s’inscrivent dans le cadre du « Plan Juncker », un plan d’investissement pour l’Europe.

Un financement inédit

Ces nouvelles transactions ont permis le lancement d’un nouveau type de partenariat : la titrisation synthétique sur un portefeuille de prêts accordés aux ETI et PME françaises. Dans cette opération, le risque est partagé entre BNP Paribas et la BEI. Les actifs sont inscrits au bilan de BNP Paribas. Et le FEI en tant qu’expert dans les titrisations synthétiques s’occupe de la négociation de la structure de l’opération.

Pour BNP Paribas, cette protection de crédit a permis la libéralisation d’une partie du capital réglementaire dédié à un portefeuille de prêts ETI et PME. Ce qui lui permet de déployer de nouveaux prêts pour soutenir les projets d’investissements présentés par des PME et ETI françaises.

Ces crédits sont proposés à des conditions financières favorables : grâce à une rétrocession que la BEI concède à BNP Paribas, le taux d’emprunt a pu être réduit de 25 points de base. Ces financements pouvant être proposés sous la forme de crédits-baux ou de prêts bancaires. L’enveloppe se monte notamment à 420 ME. Elle sera déployée sur deux années.

Première sur le marché, cette transaction pourrait inspirer d’autres établissements financiers européens pour redéployer du capital économisé par le biais de nouveaux crédits en faveur des ETI et PME.

Pour compléter cette initiative innovante, la BEI a accordé une ligne de crédit de 200 M€ au profit de BNP Paribas en vue d’offrir des prêts à taux bonifié aux ETI et PME françaises pour soutenir leurs projets d’investissement.

Grâce à ce Plan Juncker, le groupe BNP Paribas et BEI consolident leur action d’accompagnement et de soutien en faveur des ETI et PME françaises, dans des domaines d’activités variés…

La BEI, à travers son Vice-Président, Ambroise Fayolle, se félicite pour cet accord :

Nous sommes très heureux de renforcer notre partenariat avec le Groupe BNP Paribas par des financements particulièrement innovants et pionniers. Le Plan Juncker permet ainsi de réaliser en France les premières garanties liées à une titrisation synthétique de portefeuilles de prêts existant d'entreprises françaises.

Ambroise Fayolle.

De son côté, BNP Paribas, à travers son Directeur Général Adjoint, Alain Papiasse, déclare qu’

En tant que grande banque internationale, nous avons un rôle clé à jouer pour soutenir l'économie européenne et notamment la croissance et l'emploi en France. Nous sommes engagés à continuer de financer les PME et les ETI à travers l'Europe et ce partenariat structurant avec le groupe BEI, illustre bien notre objectif commun. Ces trois transactions innovantes que nous sommes fiers d'avoir clôturées aujourd'hui avec le groupe BEI contribuent à une croissance durable dans les pays de l'Union européenne.

Alain Papiasse.

Quel taux pour votre projet ?

Le verdissement du secteur maritime

Le partenariat engage également les deux groupes en faveur du « verdissement » du secteur maritime. L’accord-cadre porte sur une enveloppe de 150 millions d'euros pour financer les projets de modernisation des navires existants et de construction navale en vue d’un transport maritime à la fois durable et plus respectueux de la nature, conformément aux objectifs fixés par la COP 21…

L’accord permet un partage de risque entre la BEI et des armateurs français et européens en ce qui concerne le financement du verdissement de leur flotte. Ce financement s’inscrit également dans le cadre du Mécanisme pour l'Interconnexion en Europe (MIE).

Avec un total de 111 opérations, et 8,7 milliards d'euros de financements accordés, ayant permis de mobiliser près de 40 milliards d'euros additionnels, le Plan Juncker poursuit son ascension en France.

En Pologne, la BEI et la BGZ BNP Paribas annoncent la libéralisation d’une enveloppe de 1 Mds PLN (environ 240 M€) pour le soutien aux ETI et PME polonaises. Grâce à l’intervention de la BEI, toujours dans le cadre du Plan Juncker, ces dernières pourront désormais bénéficier d’un taux d’emprunt bonifié. L’expertise en finance structurée du FEI a permis la réalisation d’une opération de titrisation sur un portefeuille existant de prêts conso de 2,3 Mds PLN (l’équivalent de 545 M€).

J’emprunte
sur
12 ans
Quel taux pour votre projet ?
top

Archives

Quel taux pour votre projet ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.