La part des prêts à la consommation dans les dossiers de surendettement diminue

 Jeune femme devant son dossier d'endettement

Selon le dernier rapport de la Banque de France, le nombre de Français en situation de surendettement a diminué l’année dernière. De même, l’institution observe pour l’année 2017 un recul du montant cumulé des dettes liées aux dossiers déposés auprès de ses commissions. La part des crédits à la consommation sur l’ensemble poursuit sa décrue.

Baisse des prêts à la consommation et hausse des crédits immobiliers

Au total, en 2017, les commissions de surendettement ont reçu 181 123 dossiers, un chiffre en baisse de près de 5 % sur un an. Un peu moins de 92 % d’entre eux (166 000 cas) ont été déclarés recevables, pour des dettes dont le montant total s’élève à 7,2 milliards d’euros (-2 % par rapport à 2016.)

Les prêts à la consommation sont de moins en moins représentés, puisque leur pourcentage sur le cumul des dettes concernées est tombé à 37,4 %. Sur la période 2010-2017, le reflux est notable, leur part atteignant encore à 39,3 % en 2016. Désormais, seuls 80 % des cas de surendettement sont partiellement attribués à ce type de dette, au lieu de 90 % en 2012.

La composition des sommes relatives aux cas de surendettement montre en revanche une nette augmentation de la part des emprunts à l’habitat sur l’ensemble des créances en souffrance. Partie de 20 %, elle a progressé constamment pour se rapprocher en cinq ans du niveau des crédits conso.

Ce mouvement haussier ne porte toutefois que sur les dossiers de surendettement, car en matière de production de nouveaux financements, les prêts à la consommation connaissent une forte croissance.

Un mouvement lié à la faiblesse des taux et les politiques publiques

Dès lors, comment justifier les évolutions contraires de l’endettement des Français et du surendettement ? Un communiqué de la Banque de France évoque la chute des taux d’intérêt à des seuils historiques, qui a entraîné un allongement de la durée de remboursement des nouveaux emprunts tout en minimisant le poids des annuités (capital restant dû et intérêts) sur le budget des foyers endettés.

Par ailleurs, ces dernières années, les pouvoirs publics ont mis en œuvre différentes mesures destinées à renforcer la protection des consommateurs contre les pratiques abusives des organismes financiers.

La loi Lagarde notamment, a eu une influence notable sur le marché du prêt à la consommation en durcissant le cadre réglementaire relatif au crédit renouvelable, accusé d’être un facteur favorisant le surendettement des ménages.

Archives

Le meilleur taux pour votre crédit conso
Montant de votre prêt
Durée
12 ans
Je compare les taux
à la une
publicite
services
publicite
Trouver gratuitement
et en 5 minutes le meilleur
taux sur notre comparateur
crédit conso
quels taux ?
Crédit conso
En quelques minutes, comparez les meilleures offres de crédit adaptées à votre projet.
Étude
gratuite et sans
engagement
obtenez des taux personnalisées en quelques minutes
Quel taux pour votre crédit ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.