Comment financer un investissement immobilier à l’étranger ?

 Une maison en jouet sur une boule du monde

Les investisseurs sont de plus en plus nombreux à opter pour un bien situé hors des frontières françaises. Dans la plupart des cas, la réussite du projet est conditionnée par la question du financement. Un paiement au comptant est-il plus avantageux qu’un achat à crédit ? Le cas échéant, entre les établissements français et étrangers, comment décrocher les meilleures conditions ?

Emprunter auprès d’un établissement français

Important Pour obtenir un prêt d’un organisme français en résident à l’étranger, des garanties solides sont exigées.

L’hypothèque sur une propriété située en France et entièrement financée est privilégiée par les banques pour la sécurité accrue qu’elle offre avec la saisie du bien en cas de non-paiement des mensualités.

Alternativement, elles acceptent un nantissement sur des valeurs mobilières (assurance-vie, parts dans une société ou actions) ou une caution bancaire sur des liquidités placées.

L’avance sur un contrat d’assurance-vie aussi se prête à un financement à court ou moyen terme, puisqu’elle n’impose aucun retrait et que le remboursement du capital prêté peut se faire à l’échéance de l’avance.

L’investisseur peut en outre se tourner vers un crédit à la consommation non affecté pour se constituer un apport.

Contrairement au prêt auto par exemple, ce type de prêt n’est pas dédié à un achat spécifique et permet de lever jusqu’à 70 000 en moyenne, à rembourser en 5 ans au maximum. Les taux d’intérêt étant actuellement faibles, cette option est idéale pour faire une acquisition dans un pays où les rendements d’une opération immobilière sont élevés.

Se faire financer par une banque locale

Important Les organismes financiers locaux imposent, en contrepartie d’un prêt, un apport correspondant à 30 à 50 % du coût total de l’opération.

L’ouverture d’un compte bancaire pour la mise à disposition des fonds empruntés et l’encaissement des futurs revenus locatifs est par ailleurs indispensable.

Comme en France, les conditions sont variables suivant les pays et les établissements. Outre le statut de résident ou de non-résident qui permettent ou non l’investissement, elles s’intéressent au niveau et à la stabilité des revenus de l’acheteur.

Important Un emprunt et une acquisition dans la zone euro présentent l’avantage d’éviter le risque lié au change.

Enfin, certains pays proposent le financement par le promoteur immobilier. Une partie du bien est alors financée par l’apport de l’investisseur, le reste étant couvert par un crédit promoteur à taux zéro. Les loyers assurent le paiement des mensualités jusqu’à ce que la somme avancée par le promoteur soit soldée.

L’accompagnement d’un spécialiste s’avère incontournable

La multiplication des solutions de financement, avec leurs avantages et inconvénients respectifs, ainsi que les contraintes relatives à chaque pays, s'ajoutent à la complexité d’un projet d’achat d’un bien à l’étranger.

Pour maximiser ses chances de succès, le recours aux services d’un professionnel rompu aux exigences de ce type d’opération est fortement recommandé.

En particulier hors de la zone euro, les règles de crédit peuvent s’avérer complexes pour les non-initiés.

Archives

Le meilleur taux pour votre crédit conso
Montant de votre prêt
Durée
12 ans
Je compare les taux
à la une
publicite
services
publicite
Trouver gratuitement
et en 5 minutes le meilleur
taux sur notre comparateur
crédit conso
quels taux ?
Crédit conso
En quelques minutes, comparez les meilleures offres de crédit adaptées à votre projet.
Étude
gratuite et sans
engagement
obtenez des taux personnalisées en quelques minutes
Quel taux pour votre crédit ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.