Le ministre de la Transition écologique annonce des nouvelles mesures dans l'automobile

voiture écologie

Assisté par Élisabeth Borne, Nicolas Hulot, le ministre de la Transition écologique, a dévoilé les mesures que son ministère compte prendre prochainement dans le cadre du projet « Mobilité durable ». La voiture électrique semble être la pierre angulaire du programme de M. Hulot, laissant le vélo et le train au second plan.

Vers la disparition des véhicules à moteur thermique d’ici 2040

S’ils doivent souscrire un crédit auto, les ménages français seraient bien inspirés de l’utiliser pour acquérir une voiture électrique ; une initiative grandement encouragée par le ministère de la Transition écologique.

Important Les voitures à moteur thermique sont les principaux émetteurs de gaz à effet de serre et, à défaut de les retirer définitivement de la circulation, le gouvernement ambitionne de mettre fin à la vente des voitures neuves de cette catégorie d’ici 2040.

Alors que certains prônent avec vigueur la promotion du covoiturage, M. Hulot, lui, semble toujours attaché à la notion de « voiture individuelle » et incite ainsi les Français à se reconvertir à la voiture électrique jugée beaucoup plus propre.

Grâce à la prime à la conversion, le gouvernement a déjà convaincu 95 000 ménages à sauter le pas. L’objectif est de multiplier ce chiffre par 5 avant la fin du quinquennat, c'est-à-dire avant 2022. Concernant les poids lourds, le but est d’écouler 15 fois plus de véhicules à faible émission d’ici 2025.

Autre solution préconisée : développer les « zones à faible émission », comme celles mises en place à Paris et à Grenoble, et les généraliser dans toutes les agglomérations comptant plus de 100 000 habitants.

Important Dans ces zones, les voitures polluantes sont tout simplement interdites de circulation.

Quel taux pour votre projet ?

Quid du vélo et du train ?

Au grand dam des défenseurs de la bicyclette, le programme de M. Hulot semble faire l’impasse sur le plan qui était destiné à ce moyen de locomotion.

Alors que ce dernier a été annoncé depuis des mois, aucune action concrète ne semble avoir été menée

Lorelei Limousin,responsable des politiques de transports au Réseau action climat (RAC).

À l’heure actuelle, on ne sait toujours pas si le gouvernement a prévu un budget pour l’aménagement de pistes cyclables. Si ce n’est pas le cas, c’est-à-dire que ce budget ne fait pas partie de la loi de finances 2019, il faudra encore attendre des mois, alors que le projet a déjà fait l’objet de multiples reports.

Idem pour le train qui semble avoir été totalement oublié. Pourtant, les camions ne pourront pas assurer seuls le transport des marchandises.


J’emprunte
sur
12 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Quel taux pour votre projet ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.